Quand on fait des trucs de dingue pour le Noël d’une amie.

Que je vous explique un peu le délire mis en place pour ce projet de folie…. Oui parce que c’est toute une histoire…. Au courant de l’été, on se pose la question des cadeaux de Noël. Et puis pour une de mes amies, on se dit que compléter son costume médiéval (qu’elle avait cousu elle même en plus). Cela pourrait être top. Elle avait en effet une robe, une surobe et une cape (en laine bouillie). Autrement dit, pour des soirées med, où elle se les caillait, où elle avait trop chaud. Le top du top aurait été une étole.
Voilà ce que cela donne quand on tisse.
Je me dis que tricoter un trendy châle, le tout en laine de biquette naturelle (que j’avais trouvé, j’avais donc commandé des écheveaux).  En étant sportive, en moins d’un mois c’était plié. Puis je me suis intéressée aux modèles. Sauf que, au Moyen Age, ils ne tricotaient que des bas…….
Alors les soirées tissages avec des discussions de féministes….
Et oui mes amis, tout le reste était tissé. Et là (c’est le drame). J’implique les copines (c’est toujours mieux de paniquer à plusieurs vous allez me dire). Et hop on va looker sur Youtube et différents sites marchands pour voir comment au moins se fabriquer un métier à tisser (sans non plus vendre un rein).
Force Rose a aidé
Couture presque invisible
Si vous faites des recherches en ce sens, sachez que vous ne tomberez que sur des trucs pour faire un tapis (j’ai pas d’autre mots) ou des bracelets. Entre deux, que dalle. On cogite, on cogite (pendant que les Princes charmants jouaient à Assassin’s Creed sur la console) et on trouve un métier à tisser en bois, pour les gamins. Simple mais efficace. Et on prend le risque de faire plusieurs carrés (sans avoir aucune expérience du trucs) et de tout lui coudre (ça c’était aussi ma partie) pour le lui offrir.
Tadaaaam. Avec des franges
Les trois écheveaux y sont passés à faire des essais de folie, à avoir des chats qui deviennent dingue et un salon qui commençait à sentir la biquette (pinaise, elle allait aussi SENTIR le Moyen Age). Tout le monde y a mis de sa patte, même ma Force Rose. Et au final, on a fait l’étole qui est franchement pas mal pour une première, en laine tissée et avec un fermoir fait au tricotin (on a pas trouvé de broche en bois ou autre, je vous épargne les détails). On lui a aussi fait un livret de nos soirées avec, parce que la pauvre se demandait quand même pourquoi elle n’était pas invitée depuis trois mois (elle a bien ri d’ailleurs).
Et voilà, on s’est données aussi pleins d’idées à faire en métier à tisser. Et c’était une chouette aventure. Après lavage de laine, cela ne sentait plus la biquette non plus. Et on a eu le plus beau des sourires. 
Gni !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :