La sélection, tome 1 de Kiera Cass

Auteur : Kiera Cass

Saga : La Sélection

Titre original : The selection, book 1

Traducteur : Madeleine Nasalik

Nombre de pages : 343 pages

Maison d’édition : Robert Laffont collection R

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de : la découverte de la Collection R

 

En un mot :

  • Ce genre de dystopie ne me convient pas
  • Comme ça c’est dit
  • Trop de romance pour pas assez d’intrigue selon moi
  • Un trio amoureux (encore)

 

kiera-cassPrésentation de l’éditeur : 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !
Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

 

jli15819321-1494315608-580x580

 

La dystopie revient au goût du jour, tentant de prendre l’ascendant sur son concurrent direct : l’urban Fantasy, appelée plus communément la Bit Lit. Et je dis, pourquoi pas. Il faut faire découvrir des genres différents aux nouveaux lecteurs qui s’annoncent. En ce qui concerne La Sélection, je ne fais pas du tout partie de la cible visée car je suis une trentenaire alors qu’elle vise les adolescents, voire les pré adolescents. Aussi, ma critique vous semblera peut être dure.

 

Les personnages sont limpides comme de l’eau de roche, et l’intrigue aussi. Cela repose les neurones. Si vous êtes de mon âge, prenez ce livre comme un pu amusement au second degré et votre lecture se passera très bien. Pour les jeunes qui veulent le lire, dites-vous qu’il est un bon début pour commencer ce style (même si je vous recommanderai d’autres choses), surtout si vous aimez les triangles amoureux. Mais écoutez les conseils d’une vieille : attendez-vous plus d’un

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :