Michael Talbot et Ida Davis, tome 1 : Carnaval de Ray Célestin

Auteur : Ray Célestin

Saga : Michael Talbot et Ida Davis

Titre original : The Axeman’s Jazz

Traducteur : Jean Szlamowicz

Maison d’édition : Editions 10/18

Nombre de pages : 523

Obtenu le : 7 Septembre 2016

Lu le : 31 Mai 2017

Dans le cadre de mes recherches sur la Louisiane

 

En un mot :

  • On ne peut s’empêcher de fredonner The Axeman’s Jazz
  • Un serial killer que j’ai découvert avec The American Horror Story
  • Un super bon roman pour un premier roman !
  • Vite la suite !

avt_ray-celestin_9576Présentation de l’éditeur : Au coeur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

 

 

Une plongée dans les Louisiane à l’aube des années 20

 

Des rapports de police au papier carbone, on privilégie les transports en commun, on consomme de la gnole, de la coke, voire un peu de la p**, on écoute du jazz, il fait une chaleur à en crever car la tornade va bientôt se lever, on discute un peu avec les mafieux qui ont débarqué. Il y a de la prostitution, de la ségrégation, de la négociation avec la pègre, des passages à tabac et des identifications approximatives. Pas de doute, l’auteur sait nous mettre dans l’ambiance en alternant les vues des personnages, les rapports et quelques articles de journaux. Sans oublier la fameuse lettre du Tueur à la Hache.

 

Au fur et à mesure que notre enquête avance, la tension monte d’un cran, surtout qu’on attend un ouragan. Trois influences demandent une résolution de l’enquête et pour des intérêts différents :

  • La Mairie et la Police pour ne pas être lynchée par la presse et éviter une émeute
  • La Mafia italienne qui a comme gros soucis qu’elle ne peut protéger ceux qui la paient
  • Une secrétaire à la recherche d’une affaire qui la fera décoller au rang d’enquêtrice privée.

american-horror-story

 

L’auteur surfe sur les réussites et évite les écueils.

 

Il a sa théorie sur l’Homme à la hache et la tient bien. Il nous montre bien entendu des fausses pistes telle que la démonologie ou le vaudou mais sans aller dans le too much. Il nous fait part de ses résultats de l’enquête et oui, on se prend au jeu de Sherlock Holmes dont Ida est totalement fan. Il nous laisse aussi entrer dans l’intimité des enquêteurs et nous montre ainsi un véritable évantail de la masse immigrante en Nouvelles Orléans. Les immigrants irlandais qui ne trouvent de job que dans les commissariats, les italiens que dans la pègre, les Noirs que dans de basses tâches ou dans le jazz. Comment ces gens vivent, comment ils évoluent et surtout comment ils peuvent avoir des difficultés à changer le regard sur eux mêmes et sur les autres.

 

Et puis il y a le jazz, omniprésent même s’il est un peu discret. Il est là, tel un sauveur du tueur à la hache mais un sauveur plutôt tyrannique. Il est dans ce roman notre Papa Legba dont la lame est à double tranchant.

 

En bref : pas une fausse note, je l’ai dévoré en deux jours. Et je vais faire mon maximum pour avoir la suite car l’histoire est apparemment liée à Luis Amstrong….

 

574_5813_978_1176

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :