Les Bannis et les Proscrits, tome 2 : Les foudres de la sor’cière de James Clemens

Auteur : James Clemens

Saga : Les Bannis et les proscrits

Titres déjà chroniqués : 1 Le feu de la Sor’cière

Titre original : Wi’tch Storm

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 632

 

En un mot :

  • Une belle évolution de personnage
  • Une mythologie complète et intense
  • Une belle suite de saga

 

616763_james20clemensPrésentation de l’éditeur : Elena porte désormais la marque de la sor’cière dans la paume de sa main.
Cette tache écarlate est la preuve d’un don fabuleux à la puissance inimaginable: un pouvoir sauvage, séduisant, difficile à contrôler. Seule celle qui maîtrise la magie sanglante peut s’opposer aux créatures et au mal du Seigneur Noir. Pourtant Elena n’est pas encore maîtresse de son pouvoir. Protégée par un guerrier sans âge et une bande de renégats, elle part en quête d’une cité perdue où, selon la prophétie, un ouvrage mystique détient la clé de la défaite du Seigneur Noir.
Mais si celui-ci la trouve en premier, Elena deviendra son arme la plus terrible…

 

 

Un passage progressif d’Elena vers l’âge adulte.

 

Le premier tome nous donnait une Elena sortant de l’enfance, effrayée, déracinée et en fuite. Elena a pu, au début de ce tome, faire le point sur elle-même et prendre confiance en elle à travers les membres de son équipe. Au départ, nous la voyons comme un résumé des personnages l’entourant. Mais petit à petit, une personnalité propre se dessine.

 

 

Ne l’oublions surtout pas, Elena a une double difficulté. Non seulement elle entre dans l’adolescence avec des sentiments exacerbés mais aussi une toute nouvelle conscience de femme. Mais elle a sa nouvelle nature de sor’cière qui tente de prendre le dessus et de l’attirer vers l’addiction au pouvoir. Pour couronner le tout, elle doit démontre au monde mais surtout à ses proches qu’elle n’est pas qu’une sor’cière mais une personne propre. Vaste chantier ainsi qu’est ce tome 2. Et nous ne parlons que du personnage principal.

 

wit-ch-storm

 

 

Un monde plus complexe de pages en pages.

 

Les Bannis et les Proscrits ont cette particularité de ne rien épargner à ses lecteurs. En effet, les héros étant en fuite, et en danger, vous l’êtes aussi. Ainsi, les paysages décrits hâtivement se succèderont, vous laissant sans repère. L’action, elle, s’enchaîne très vite parfois, nous abandonnant essoufflés mais apeurés car ces moments ne peuvent signifier qu’une seule chose : nous sommes traqués !

 

Ainsi, à l’image d’Elena, ce tome montre décidément  une certaine métamorphose avec ce fouillis de quêtes, de missions qui ne nous laisse qu’une certitude : quoiqu’il arrive, il faut avancer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :