Percy Jackson, tome 3 : Le sort du Titan de Rick Riordan

Auteur : Rick Riordan

Titre original : Percy Jackson and the Olympians, book 3 : The Titan’s Curse

Titres déjà chroniqués :

  1. Le voleur de foudre
  2. La mer des monstres

Maison d’édition : Le livre de poche

Nombre de pages : 357

Obtenu le : 23 Mai 2012

Lu le : 23 Mai 2012

Dans le cadre de j’ai accroché à la saga et il me faut la suite

 

En un mot :

  1. Evolution du personnage extrêmement bien menée par l’auteur
  2. Des personnages secondaires toujours aussi forts
  3. Une intrigue toujours bien menée

 

rick_riordan_c_michael_frost

Présentation de l’éditeur : Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n’ont la vie sauve que grâce à l’intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d’embûches s’annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le. Seigneur des Titans.

 

 

 

 

 

Percy et les erreurs.

 

Percy Jackson n’est pas parfait et nous le découvrons ici. Il n’est plus le plus fort des héros puisqu’il n’est plus le fils du plus puissant dieu. Nous avons tous remarqué au début de la série, qu’il avait les qualités d’un meneur. Aussi ici, sa position dominante est mise à bien rude épreuve avec l’apparition de Thalia, fille de Zeus. Un affrontement se fait, avec la découverte des qualités et des défauts de l’autre.

 

En découvrant certains autres personnages, on en découvre un peu plus sur leurs erreurs. Et l’on voit ainsi que tout n’est pas blanc ou noir. Les dieux ont des faiblesses, les héros aussi. Et les dieux tentent de faire au mieux pour aimer leur progéniture sans avoir le droit toutefois d’intervenir directement… En fait, ce sont des parents normaux mais à plus grande responsabilité. Et les héros sont des adolescents sommes tout à fait normaux.

 

heroes_of_olympus_by_viria13-d646876

 

Percy et ses premiers choix.

 

Les parents humains sont remis à l’honneur dans ce tome. En effet, la mère de Percy doit conduire les enfants à une quête. (non ne riez pas, ce sont des adolescents, il faut un adulte responsable pour les conduire non mais). On se retrouve donc  dans un épisode très drôle où les enfants se font conduire à leur première mission. Le père d’Annabeth n’est pas en reste puisqu’il va les aider dans une course poursuite infernale en avion. Il démontre son attachement et son soutien pour sa fille, même si c’est  de manière très… Originale.

 

Percy approche de la quinzaine et les hormones vont avec. Il commence à regarder Annabeth comme une possible petite amie. Avec la jalousie qui va avec, les doutes, la gêne, bref, des choses tout à fait banales à son âge. C’est amusant de voir toutes ses réactions banales face à de terribles décisions comme sauver ses amis et sauver le monde.

 

Enfin, et c’est un truc totalement intéressant, on voit les responsabilités d’être un fils de dieu important. En effet, Percy se voit gérer des problèmes des habitants de la mer ou des équidés. C’est en gros un énorme délégué de classe. Mais d’une autre dimension. Un très bon tome qui montre un mini leader en herbe, un juste et qui laisse présager de l’homme qu’il sera plus tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :