Les Bannis et les proscrits, tome 3 : La guerre de la Sor’cière de James Clemens

Auteur : James Clemens

Saga : Les Bannis et les proscrits

Titre original : Wit’ch War

Titres déjà chroniqués :

  1. Le feu de la Sor’cière
  2. Les foudres de la Sor’cière

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 795

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de mon amoureux qui me draguait à coup de sagas

 

En un mot :

  • Ca pète dans tous les sens
  • Un tome vraiment halletant
  • Un auteur qui sait nous torturer

 

 

616763_james20clemensPrésentation de l’éditeur : La magie sanglante est un pouvoir ravageur…
La jeune Elena le tient entre ses mains – et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val’loa, la cité légendaire sur laquelle règne Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir.
Pour s’en emparer, Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er’ril, le seul homme qui sache comment en déverrouiller les protections magiques, ou encore son dragon Ragnar’k…

 

 

La guerre commence avec son lot de malheurs…

La guerre est déclarée, nous y voilà. Et la guerre apporte tout d’abord la peur. Qui allons-nous affronter ? Comment ? J’oserai même ajouter : mais pourquoi est-il aussi méchant ? Car le Seigneur noir apporte son lot de cruauté et de malveillance, s’insinuant partout, mettant en place des espions. Mais alors, à qui faire confiance ? C’est sur ce point que l’auteur réussit un beau tour de main car il démontre que dans les deux camps, qu’ils soient espions ou déclarés, le mal fait partie de chacun. Le tout est de savoir sa forme et comment le combattre.
La guerre fait aussi ressortir les vieilles rancunes, avouées ou non, entre les personnes et / ou les peuples. Ainsi, beaucoup de choses reposent sur Elena qui murit et grandit à forte vitesse, ne serait-ce que par nécessité. Elle devra prendre des risques et faire des sacrifices.

 

418zs7k937l-_sy344_bo1204203200_

 

La guerre fera ressortir des choses inattendues.

 

 

Car la guerre montrera aussi de belles choses, des sentiments inattendus. L’amour, le pardon, l’amitié… Tout ceci enrobé de tristesse, nous laissant dans un état fébrile, fragile, juste avant les affrontements.
L’auteur manie très bien l’alternance de moments forts, de descriptions et d’action pure. Et c’est la réussite de cette série, et de ce tome, tout particulièrement.

Un commentaire sur “Les Bannis et les proscrits, tome 3 : La guerre de la Sor’cière de James Clemens

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :