Cheval rouge de Serge Brussolo

Auteur : Serge Brussolo

Maison d’édition : du masque

Nombre de pages : 456

Obtenu le : 02 Juin 2017

Lu le 21 Juin 2017

Dans le cadre d’un partenariat avec les Editions du Masque Via Netgalley

 

En un mot

  • Dépaysement complet !
  • La plume de Brussolo est magique
  • Un panel d’émotions à portée de lecture

 

220px-brussoloPrésentation de l’éditeur : Rex Heller est célèbre pour avoir incarné dans sa jeunesse Rodeoman, un cow-boy justicier nanti de superpouvoirs, héros de la série télévisée à succès Cheval rouge. Hélas, gravement blessé au cours d’un rodéo, il a perdu l’usage de ses jambes et s’est vu contraint d’arrêter sa carrière d’acteur.
Des décennies plus tard, Heller, devenu milliardaire, se lance dans la construction d’un parc à thème, Rodeoman city, glorifiant l’Ouest sauvage des pionniers. Dans cette sorte d’enclave mégalomaniaque hors du temps, il fait peser sa tyrannie en imposant à ses employés, d’anciens comédiens au chômage, de vivre selon les règles en usage au xixe siècle. Tout est conçu pour idolâtrer l’ancien héros du feuilleton Cheval rouge, c’est-à-dire lui-même. La moindre infraction y est sanctionnée sans pitié, et les dérapages se multiplient.
L’arrivée de Mia – sa fille et héritière potentielle – va aviver les jalousies, déclencher des complots et provoquer le chaos le plus absolu…

 

Cheval Rouge, c’est une histoire d’amour manqué !

 

Nous évoluons dans le monde du cinéma et de la télévision, où tout semble être autre chose. Par exemple : Rex est un acteur de Série et il a aimé passionnément une femme : Zelda. Mais jamais ils n’ont pu rester ensemble et donc, le coeur brisé, Rex a eu un accident de taureau qui l’a privé de tous ses éléments masculins et Zelda est morte pendue lors d’un tournage de film de série B. Rex a réussi financièrement tandis que Zelda non et qu’elle a répété inlassablement à sa fille que Rex était mauvais. Mais Rex veut revoir sa fille… Pour cela, il l’engage dans son immense parc d’attraction qui est une reconstitution du Far West en hommage au Cheval rouge, sa monture dans ses séries du temps de sa gloire.

 

Et donc, pour glorifier une image qui est : un super héros qui sauve le monde sur un cheval rouge,  dans une série avec de mauvais effets spéciaux et des scenariis douteux, le mec va monter un parc d’attraction où de vieux acteurs sur la touche vont devoir monter un spectacle et une ville très réaliste du Far West. Autrement dit, on demande du réel pour glorifier du factice. Et ceci quelque part pour rendre plus tangible une ancienne passion qui a été truffée de malentendus ? Il y a de quoi se triturer le ciboulot de manière totalement géniale.

 

usa2deathvalley61villefantome

 

Entre réalité et fiction, l’intrigue est à couteaux tirés

 

Dans tout ce joyeux bordel, mené de main de maître par l’auteur, nous cherchons à savoir ce qui s’est passé avec nos trois personnages principaux : Rex, Mia, et Zelda. Qu’est ce qui s’est passé pour que ces trois là soient séparés. Il y a bien entendu la version officielle qui est la séparation entre les deux acteurs, une fille presque cachée dont on ne sait pas si c’est la fille de Rex ou pas et une actrice dont on soupçonne fortement le suicide. On se demande jusqu’à la fin ce qui s’est réellement passé pour que tout dérape franchement. Aucun de ces personnage n’est blanc comme neige, ils ont chacun une part d’ombre réellement sombre. Tout ceci évidemment embrouillé par quelques personnages secondaires qui vont prendre part à tout ceci.

 

Et évidemment, au centre, ce fameux parc d’attractions réaliste avec comme emblème le futur mausolée de Rex : un immense cheval rouge de 8 mètres de haut (de mémoire). Aussi, vous ne voyez absolument pas le temps passer pendant votre lecture. L’auteur va vous emmener d’un personnage à l’autre et va vous distiller des révélations de folie très régulièrement. C’est un livre à l’image du thème de la corrida et du Far West : pleins de soubresauts, pleins de montagnes russes. Et quelque part, vous serez superbement installé dedans. Vous n’aurez qu’une envie : continuer, rester dans cet univers et c’est avec regret que vous tournerez la dernière page.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :