L’Epouvanteur, tome 3 : Le Secret de l’Epouvanteur de Joseph Delaney

Auteur : Joseph Delaney

Saga : L’Epouvanteur

Titres déjà chroniqués :

  1. L’apprenti Epouvanteur

Titre original : The Spook’s Secret

Maison d’édition : Editions Bayard

Nombre de pages : 371

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre d’une course à la lecture de saga avec mon Prince Charmant

 

En un mot :

  • Un assez mélancolique
  • Une intrigue qui se poursuit
  • Des personnages toujours plus intense

 

avt_joseph-delaney_6377Présentation de l’éditeur :  » L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées cers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n’avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre  » Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. Au cours de longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…

 

 

 

Vraiment un tome très touchant car l’on découvre les erreurs de jeunesse de l’Epouvanteur. Et tout ce qu’il a pu faire pour les réparer. C’est la particularité que j’aime aussi dans cette série. C’est que les professeurs n’ont pas cette aura de perfection. On sait que l’Epouvanteur était un jeune garçon, avant, et un apprenti, et que maintenant encore, il apprend de ses erreurs et il les répare encore.

 

Et ce sont de ses erreurs qu’apprendra son apprenti

 

Un tome aussi qui scelle la confiance entre l’Epouvanteur et Tom, car ils ont tous les deux des périodes de doutes l’un envers l’autre. On en apprend plus aussi sur la mère de Tom et sur l’héritage qu’elle a voulu donner à son pays d’adoption. Le sacrifice de cette femme (une Lamia) est grand, énorme, ainsi que son amour pour son mari. Sans tomber dans la guimauverie et dans la mièvreté absolue, c’est de ces deux histoires d’amour parallèles (celle de l’Epouvanteur et celle des parents de Tom) qui ressortent dans le tome 3, avec une réflexion toute particulière sur les sacrifices que l’on peut faire pour ce sentiment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :