Le crépuscule des anges de Corine Guitteaud

Auteur : Corinne Guitteaud

Maison d’édition : Les Editions Voy’el (ebook)

Nombre de pages : 302

Obtenu le : 14 Juin 2017

Lu le 23 Juin 2017

Dans le cadre de la Campagne Ulule pour Sauver les Editions Voy’el

 

En un mot :

  • Une histoire géniale
  • J’ai adoré comment étaient traitées certaines notions de religion
  • Corinne Guitteaud a une plume superbe

 

auteur16Présentation de l’éditeur : « Flic dans la (trop) sainte ville de Trinity, j’ai décidé de retrouver le meurtrier de ma partenaire, tuée sous mes yeux. Mes supérieurs s’y opposent, ils pensent que je suis folle. Il faut dire qu’autour de moi, les gens meurent ou disparaissent dans des circonstances étranges, comme ce prêtre, le seul à me proposer son aide. Quand il me lâche au beau milieu de mon enquête, je m’acharne à le retrouver. J’ai des questions à lui poser, il semble en savoir tellement sur moi. Ce que j’ignore, c’est que mon obstination deviendra une arme à double tranchant, capable de déchirer le voile entre l’ignorance et l’avènement du Libre Arbitre. »

Un roman atypique

 

En même temps, arrêtez de réfléchir, vous verrez sûrement l’adjectif Atypique ressortir lorsqu’on parle des Editions Voy’el. Je pense qu’une des volontés de cette maison d’édition ce n’est pas tant nous plaire mais plutôt de nous surprendre et si je note tout ceci ici, c’est que l’auteure herself, c’est elle qui est la chef de tout #genre. Ici, dans quel univers évolue-t-on ? Je dirai un mix entre (et accrochez vous à votre culotas) : Supernatural, Constantine, l’Exorciste, je pourrai pousser à donner la référence American Gods parce que perso, c’est presque cela.

 

Pas si facile de raconter un roman sans vous dévoiler l’intrigue et quand il n’y a pas vraiment de modèle dans ce que l’on vous propose. S’il fallait retenir un truc : Il est trop bien, achetez le et lisez le ! Qu’il devienne une référence aussi ! Mais oui !  Sans rire, vous allez passer entre 3 et 5 heures (je coupe large pour ceux qui lisent lentement) de pur plaisir. Personnellement, je l’ai commencé un soir. Je l’ai terminé la nuit et encore j’ai râlé parce qu’il n’y avait pas assez de pages.

 

Un environnement et des personnages riches

 

Sin city aussi ! Bah oui pour la ville. Et the Preacher tiens. Et si je vous trouve d’autres références, je vous les noterai. A la louche. Mais quand on parle du Crépuscule des anges, il s’avère que les personnages sont extrêmement attachants (sauf les méchants parce que c’est un peu le but), mais surtout, ils sont bien étoffés. Et complexes. Nous avons quand même des gentils qui ont fait quelques trucs bien dégueus avant d’en arriver là. Je dis ça, je dis rien…..

 

Quant à Corinne, elle manie très bien les sauts de puce dans le temps qui vous permettront d’accélérer le rythme de votre lecture et en prime d’avoir ce petit sentiment d’urgence de fin du monde absolument pas déplaisant dans ce cadre. Sur ce, je vous dis une chose : si vous voulez que l’aventure continue, participez aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :