La Malerune, tome 1 : Les armes des Garamont de Pierre Grimbert

Auteur : Pierre Grimbert

Saga : La Malerune

Maison d’édition : Le Livre de poche

Nombre de pages : 477

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de la découverte de Pierre Grimbert

 

En un mot :

  • Très bonne saga pour débuter en fantasy
  • Premier tome classique mais très bien écrit
  • Ca roule tout seul

 

 

220px-grimbertpierre20131Présentation de l’éditeur : La stabilité du monde repose sur deux runes magiques : la Malerune et la Belle Arcane. Mais un jour, les pouvoirs destructeurs de la Malerune sont déclenchés. Unique espoir pour rétablir l’équilibre : retrouver la Belle Arcane. Et le temps presse. Parmi des dizaines de chevaliers qui se sont déjà mis en quête, seul Eras de Garamont, parti il y a trois ans, semble toucher au but. Envoyés au château de Garamont, Zétide le vieux mage et Hogo le monstrueux lycante font la connaissance de la fille d’Eras. La quête doit se poursuivre : le sort du Troisième Monde est en jeu.

 

 

 

 

Le monde de la Malerune, un monde régi par l’Equilibre

 

Et c’est bien l’essentiel de ce premier tome qui nous décrit et qui nous dévoile la Malerune. Tout n’y est que dualité, bonne et mauvaise, créée par les Dieux, dans deux mondes qui se juxtaposent. Ces royaumes sont régis par la magie des runes. Et chaque monde possède une rune suprême permettant la domination de l’autre : la malerune et la Belle Arcane. La Malerune étant découverte, l’Equilibre est rompu. La quête sera donc de trouver la Belle Arcane. Et pour cela, le chevalier Eras de Garamont, non content de partir lui-même en quête, fournira ses deux enfants pour l’accomplissement de celle-ci, ses meilleurs armes : ses filles, dont l’une matérialisera le corps et l’autre l’esprit.

 

 

Un monde nouveau dont les racines prennent corps dans nos contes et nos mythologies.

 

 

En effet, c’est ce qui m’a le plus marqué dans ce tome. J’ai eu l’impression de relire l’histoire du Minotaure… Mais aussi le début de la Belle et la Bête. Et pourtant ce n’est pas un pastiche, bien au contraire. Ce sont de solides piliers qui je le sens enrichiront ce monde que je découvre petit à petit, comme je découvre au fur et à mesure les préceptes de l’Equilibre.

 

 

Un cycle très prometteur donc qui se laisse visiter très facilement mais qui ne reste pas dépourvu de richesses. Je m’en vais, de ce pas, chercher avec nos deux héros, la Belle Arcane pour vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :