Pilleurs de tombes de Fei la Yao

Auteur: Fei la Yao

Traducteur : Pauline Seguin

Maison d’édition : Editions Fei

Nombre de pages : 216

Obtenu le 15 Juin 2017

Lu le 23 Juin 2017

Dans le cadre de la Masse Critique de Babelio

 

 

En un mot :

  • Un agréable moment en compagnie de mes pilleurs de tombes
  • Lecture sans prise de tête idéale pour le week end. Dessins sympas
  • Même que mon oncle a aimé (il avait oublié de prendre sa BD

 

 

yao-fei-la

 

 

Présentation de l’éditeur : Hu Ba a reçu l’enseignement de ses ancêtres, il vient d’une lignée de grands professionnels de pilleurs de sépulture. Maintenant c’est à son tour de partir à la recherche des trésors cachés des tombes anciennes. Il embrigade ses amis dans son aventure, ensemble, ils vont faire des découvertes formidables, assister à des phénomènes surnaturels mais, surtout, faire face à un très grand danger

 

 

Y’a des Masses Critiques qui tombent bien

 

En effet, ce jour là, je n’avais pas de bandes dessinées ou de mangas qui me tentaient. Je me sentais l’âme d’une aventuriesse (oui j’invente des mots) et je vois le gros encart de la Masse Critique qui me soumet à la tentation de demander un petit service presse. Le résumé paraissait top, la couverture marrante. Il n’en fallait pas plus pour que je postule et en prime, il n’en fallait pas plus non plus pour que j’apprécie de lire ce manga.

 

Parce que l’histoire est sympa. Elle est légère et pas prise de tête. En effet, un jeune homme possède un livre que sa famille lui lègue depuis je ne sais combien de temps. Il vient de la ville et suite aux réformes de la Chine Populaire, il se voit contraint de vivre quelques temps à la campagne pour découvrir les joies des métiers agricoles. Il y rencontre un gars et une fille. Ils sympathisent et hop hop hop. L’aventure se profile à l’horizon

 

 

Pas besoin de quelque chose de compliqué pour faire le bonheur parfois.

 

Et non. Juste un petit encart d’aventures. Un bon début, une fin assez mignonne et un milieu avec un voyage mi initiatique, mi mystérieux. C’est toujours avec les vieux pots que l’on fait les meilleurs confitures et je dois dire que si je n’ai pas eu de réelles surprises lors de la lecture de ce manga, j’ai envie de dire que ce n’est absolument pas grave car j’y ai trouvé mon compte. C’est avec un réel plaisir que j’ai pu me plonger dans cette aventure alors que j’étais dans mon jardin et c’est aussi avec grand plaisir que je l’ai passé à mon oncle.

 

Et sincèrement, il a passé une très bonne soirée en compagnie de nos pilleurs de tombes lui aussi. En bref, c’est une lecture que je vous recommande chaudement si vous voulez passer un bon moment. Un grand merci à la Masse Critique pour cette découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :