Les Héritiers d’Enkidiev, tome 8 : An-Anshar d’Anne Robillard

Auteur : Anne Robillard

Saga : Les Héritiers d’Enkidiev

Maison d’édition : Robert Laffont

Nombre de pages : 308

Titres déjà chroniqués :

Obtenu le : 23 Janvier 2017

Lu le : 19 Juin 2017

Dans le cadre d’une lecture commune avec Toute la lecture de Sev

En un mot :

  • Je me méfie de Nemeroff comme de la peste
  • des recherches en queue de poisson ?
  • Un tome transition ?

 

avt_anne-robillard_314Présentation de l’éditeur : Aussi tenace que son père, le nouveau Roi d’Émeraude continue de courtiser la jolie Kaliska, qui ne sait pas si elle veut vraiment troquer sa liberté nouvellement acquise contre un trône.
Irrités par leur cuisant revers dans le monde des humains, les dieux-rapaces sont prêts à tout pour exterminer leurs rivaux et se préparent à leur tendre un piège. Mais qui trahira qui ?
À la demande d’Abussos, Kira et Lassa se lancent à la recherche de la fillette dont Mann a parlé dans son dernier oracle, car elle seule pourra empêcher la guerre qui se prépare. Obsédé par les récits de son frère Wellan sur le nouveau monde, Marek profite de l’absence de ses parents pour s’enfuir en direction de ce qu’il croit être un véritable paradis.
Au Château d’Émeraude, Cornéliane apprend à maîtriser ses pouvoirs, mais que pourra-t-elle contre le dieu-dragon qui lui a volé son trône ?

 

 

Hé il me reste 4 tomes à lire ?

 

Attention, c’est toujours un plaisir de lire les Héritiers, surtout avec Séverine car nous avons des discussions à bâtons rompus pendant la lecture de nos tomes. Nous divergeons tellement que nous sommes obligés de nous trouver un mot de passe pour recentrer les conversations (à noter que pour ce livre – ci, c’était Brocolis). C’est donc un réel plaisir que de lire les Héritiers mais je dois avouer que dans ce tome ci, il ne se passe pas des choses révolutionnaires. Et le peu qu’il se passe, et bien…. Cela vous spoilerait et je n’aime pas cela non plus.

 

On ne peut pas compter les morts, puisqu’en fait, il n’y en a pas. Et quand bien même il y’en aurait, ils ont tous tendance à ressusciter ici. Comme si Anne Robillard n’avait pas le coeur à dire adieu à certains de ses personnages. Il y en a toujours un qui revient comme le petit lapin des piles Duracell et je dois dire qu’elle n’a pas tout à fait raison dans ce genre de rebondissements gentillets. A un moment donné, il va bien falloir qu’il y ait des morts dans nos personnages favoris non ? (Onyx, si tu passes par là…) (oui encore).

cdv_2481_5057_glsmbichljza0_5wrfbs3yxw4kzeedhu

 

Et donc ?

 

Donc oui, lecture planplan. C’est une bonne soirée entre copines, voire deux puisqu’il y en a une qui s’est endormie comme une nouille au début (Sev, si tu passes par là…). Mais la lecture fut au rendez vous et je dois dire que, comme toujours, j’ai envie de savoir la fin. Après, si vous vous embarquez dans les Chevaliers puis les Héritiers, soyons honnêtes, c’est surtout et avant tout pour l’univers et certains personnages que vous êtes là. Je reste quasiment persuadée que si l’auteure nous sortait un livre avec comme récit une journée de pêche au bord du lac, on le lirait avec autant de plaisir.

 

Car la plume d’Anne Robillard est toujours aussi efficace, l’univers toujours aussi beau, et les personnages toujours aussi attachants (sauf Nemeroff). Je vous dis donc à très vite pour la lecture du tome 9 (en espérant qu’on ait un peu plus de combats épiques)

 

Un commentaire sur “Les Héritiers d’Enkidiev, tome 8 : An-Anshar d’Anne Robillard

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :