Le Trône de fer, tome 2 : le donjon rouge de G.R.R. Martin

Auteur : GRR Martin

Saga : Le Trône de fer

Titre original : Song of Ice and Fire, book 1 : A Game of Thrones

Maison d’édition : J’ai lu (ebook)

Nombre de pages : 541

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de on poursuit une énorme saga

 

En un mot :

  • une ambiance du tonnerre
  • de l’action à gogo
  • un noeuds d’intrigues complètement fou

 

game-of-thrones_george-rr-martin_0Présentation de l’éditeur : Comment Lord Eddard Stark, seigneur de Winterfell, Main du Roi, gravement blessé par traîtrise, et par là même plus que jamais à la merci de la perfide reine Cersei ou des imprévisibles caprices du despotique roi Robert, aurait-il une chance d’échapper à la nasse tissée dans l’ombre pour l’abattre ? Comment, armé de sa seule et inébranlable loyauté, cerné de toutes parts par d’abominables intrigues, pourrait-il à la fois survivre, sauvegarder les siens et assurer la pérennité du royaume ? Comment ne serait-il pas voué à être finalement broyé dans un engrenage infernal, alors que Catelyn, son épouse, a mis le feu aux poudres en s’emparant du diabolique nain Tyrion, le frère de la reine ?

 

Le nœud d’intrigues s’intensifie

Ne croyez pas que vous allez vous reposer de suite en lisant ce tome 2. Vous partez sur les chapeaux de roue ! Les intrigues sont nouées de toutes parts, vous laissant haletant au milieu des pages. Et ne croyez pas que vous vous reposerez d’un personnage à un autre ! Tous y sont liés d’une manière très fine et  très forte. Et ne pensez pas non plus que tout est tiré par les cheveux.

Toutes les pièces du puzzle commencent à s’assembler devant vos yeux. Et c’est ce qui est génial avec cette série de livres. Vous avez l’impression de lire et d’assembler un puzzle. Vous découvrez une partie, puis allez sur une autre, doucement.  Vous l’abandonnez pour aller  sur une autre partie qui s’entremêle à une autre.

thumb-350-613995

Et pourtant, le sentiment dominant de ce tome n’est pas l’intrigue !

Le dominant est la survie ! Au jeu des trônes, on gagne ou on meurt. Mais l’on ne parle pas du jeu entier. On parle de bouts de partie, de batailles physiques ou psychologiques d’ailleurs. Le donjon rouge va ainsi nous permettre d’approfondir un personnage que je commence à affectionner : Aeris Targaryen, qui apparaît plus une femme forte qu’une  jeune adolescente. On y voit son caractère se forger petit à petit.

L’autre sentiment est le sentiment de fratrie. Que l’on observe grandissant auprès des membres de la Garde de Nuit, changeant dans le Kalashar, approfondi chez les Stark, nouveau chez les Lannister… Je ne vous en dévoilerai pas plus. Mais les familles sont à l’honneur ici. Et elles laissent des tas de promesses pour le tome 3

La cruauté domine le Donjon Rouge. Mais la cruauté est belle avec ce tome. Car il vous repait mais vous laisse complètement affamé de la suite de ces aventures avec une seule question : mais jusqu’où ira-t-il ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :