L’Epouvanteur, tome 7 : Le cauchemar de l’Epouvanteur de Joseph Delaney

Auteur : Joseph Delaney

Saga : L’Epouvanteur

Titre original : The Spook’s Nightmare

Maison d’Edition : Bayard Jeunesse

Nombre de pages : 350

Titres déjà chroniqués :

  1. L’apprenti Epouvanteur
  2. La malédiction de l’Epouvanteur
  3. Le Secret de l’Epouvanteur
  4. Le combat de l’Epouvanteur
  5. L’Erreur de l’Epouvanteur

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de : On continue les sagas

 

En un mot :

  • Des origines d’Alice
  • Un tome charnière

 

avt_joseph-delaney_6377Présentation de l’éditeur :  » Je rêvais de Lime l’Osseuse… Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d’elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d’être décapités, et le sol était rouge de sang.  » La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l’ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lime l’Osseuse, que l’Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s’avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s’embarquent pour l’île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n’y sont pas les bienvenus…

 

 

Ce livre est d’une grande importance dans cette série, notez le bien. Tout commence avec le réveil de Lizzie l’Osseuse qui marque le retour des origines d’Alice. On apprend ainsi la destinée qu’elle veut pour sa fille et les projets qu’elle a pour elle-même. Avec cette découverte, on imagine très bien l’histoire de Tom et d’Alice à l’image de Roméo et Juliette. Leur naissance n’est vraiment pas anodine. Tout comme leur vie. Ensuite, l’incendie de la bibliothèque de l’Epouvanteur marque aussi un tournant dans l’histoire des Epouvanteurs. Maintenant, face à un obscur plus fort que jamais, il faudra des armes nouvelles, des méthodes nouvelles… Tous les codes du bien et du mal risquent d’être réécris !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :