Berazachussetts de Leandro Avalos Blacha

Auteur : Leandro Avalos Blacha

Titre original : Berazachussetts

Maison d’édition : Folio SF

Nombre de pages : 224

Obtenu le 27 Décembre 2013

Lu le :  07 Juillet 2017

Dans le cadre de vouloir lire des livres de zombies un peu originaux

 

En un mot :

Et bien c’était un roman avec des zombies dedans
Une espèce de critique de la société avec des zombies
Pas forcément à lire comme ça pouf

avt_leandro-avalos-blacha_875Présentation de l’éditeur : Berazachussetts ? Une ville argentine tout sauf tranquille. Une zombie punk et obèse erre en quête de chair morte et de bière fraîche. Une milice en fauteuils roulants menée par une gamine paralytique détestable fait régner la terreur. Des fils à papa désoeuvrés mettent en scène des viols et publient les vidéos sur Internet. Quant aux pingouins dans leurs chambres froides… s’ils n’étaient pas là, à chaque coin de rue, la ville serait tout de même moins chic.

 

 

Quand je faisais la collecte de romans de zombies….

 

2013 ! Une année riche en zombie côté littérature et je dois dire que je m’étais amusée à tenter de trouver des romans atypiques en la matière. On s’est pris des fous rire en lecture commune et je dois dire que même en solo, et bien on s’en est bouffé du cerveau. Berazachussetts était passé à la trappe, par pur erreur de rangement dans ma grosse bibliothèque. Et c’est lorsque j’ai trié les livres que je me suis rendue compte avec horreur que je l’avais occulté. Je l’ai donc lu et je regrette maintenant d’avoir mis autant de temps car, clairement, c’est un roman atypique de zombies que nous avons là, dans un style qui n’est absolument pas dans le ton des livres dans cette matière.

 

En effet, nous suivons quelques nanas qui sont très snobs, qui passent leur temps à faire du shopping et qui au détour d’une rue tombent sur un femme obèse et manifestement en difficulté. C’est plutôt normal car c’est un zombie. Elles la récupère sur un coup de tête et comble du hasard assassinent un homme, ce qui permet à notre zombie de tout simplement se nourrir (avec moultes tuperweares).

 

 

Une zombie qui va apprendre à vivre à ces nanas.

 

Oui, quelque part, dans ce road trip dans la ville de Berazachussetts, où tout va mal alors qu’elle n’est uniquement habitée que par des fils à papa, on apprend à vivre tout simplement en suivant une zombie. Le concept est franchement sympa. On se demande même parfois à quoi peuvent servir ces zombies car on pourrait presque faire le roman sans eux.

 

Ce qui donne en fait un roman ovni que l’on prend réellement plaisir à lire, que ce soit pour son style ou pour son histoire. Ce fut une soirée bien agréable où j’ai ri, j’ai levé les yeux aux ciels et j’ai pris plaisir à suivre ce moment avec ces nanas là. Une belle parenthèse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :