Les Chroniques des Feals, tome 2 : Le Fiel de Mathieu Gaborit

Auteur : Mathieu Gaborit

Saga : Les Chroniques des Feals

Maison d’édition : Bragelonne (ebook)

Nombre de pages : 304

Obtenu : le 20 Octobre 2012

Lu le 19 Juillet 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Sev

 

En un mot :

  • Entre action et réflexion : le juste milieu
  • Mathieu Gaborit et sa plume oultra fluide
  • Une histoire qui se complexifie

auteurs-mathieu-gaboritPrésentation de l’éditeur : Porteur du Phénix des origines, maître de la Guilde-Mère, Januel est désormais le dernier maître du feu. Et dans son ténébreux repaire, le roi de la Charogne sait que pour imposer son empire sur le M’Onde, le jeune Phénicier doit mourir. C’est pourquoi il convoque les mille seigneurs de son royaume et choisit de lancer à sa poursuite trois redoutables adversaires. Malgré l’appui de Scende, la mercenaire draguéenne, Tshan l’archer noir et son mentor Farel, Januel aura fort a faire. Dans son combat, le fils de l’onde devra également lutter contre la colère du peuple de Grif’, qui le rend responsable de la mort de l’empereur, mais surtout s’opposer au noir pouvoir du Fiel qui coule dans ses veines..

 

 

Januel passe d’un adolescent impressionné par ses fonctions à un jeune homme accompli

 

 

Mathieu Gaborit et ses romans initiatiques ! C’est parti pour le gros du morceau dans ce tome. Januel découvre avec sa fonction une partie et de ses prérogatives mais aussi et surtout une grosse partie de ses responsabilités. Et il doit non seulement sauver le monde mais donner des ordres à son ordre (oui jeu de mot quand tu nous tient) avant de les laisser quasiment à l’abandon. Et comme par magie, il y arrive et découvre qu’il a aussi un petit peu plus de charisme.

 

Fort de cette augmentation de personnage, il s’avère qu’il découvre une passion pour Scende et là, on découvre nous qu’il est encore un adolescent qui risque vraiment de se prendre un rateau. J’avoue. J’adore ce bouquin mais ce fut pour moi le moment un shouilla plus pénible. Qui passe tout de même assez bien grâce à la plume de l’auteur. On ne s’attarde non plus pas plus que cela avec.

 

 

La découverte du monde de la Charogne. Du tourisme brrrrr

 

Oui, nos avantages et nos inconvénients c’est qu’on parle beaucoup de la Charogne mais c’est comme la fricandelle dans le Nord. On ne sait pas ce qu’il y a dedans. Et Mathieu nous enseigne petit à petit, en immersion pour tout nous exploser au tome final ce qu’est un peu la Charogne. Sachant que là, on reste toujours du point de vue des gentils ce qui nous rend la description proprement brrrrrr.

 

Et non, je n’ai pas d’autres mots ! Mais en bref, c’est un très bon tome de transition où l’on ne s’ennuie pas et surtout où on se doute qu’il va se passer des trucs de dingue pour le dernier tome qui va nous clôturer la saga. Tome que je vous partagerai très vite car oui, il est déjà lu le petit canaillou !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :