Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur

Auteur : La Comtesse de Ségur

Maison d’édition : Folio

Nombre de pages : 150

Obtenu quand j’étais petite

Lu et relu un nombre incalculable de fois

Dans le cadre de : Il n’y a pas de raison pour le relire :p

 

 

En un mot :

  • Un classique qui n’a pas vieillit
  • Plusieurs lectures selon les âges
  • Ca marche toujours aussi bien

comtesse-segurPrésentation de l’éditeur :L’action se déroule dans un château de la campagne française du second empire où Sophie habite avec ses parents M. et Mme de Réan. Curieuse et aventureuse, elle commet bêtise sur bêtise avec la complicité critique de Paul, son cousin, qui est bon et tente de lui montrer le droit chemin. Elle a pour amies Camille et Madeleine de Fleurville, des petites filles modèles qu’elle peine à imiter.

 

 

 

Les malheurs de Sophie…. Les malheurs de Sophie….

 

Et qui ne connaît pas les malheurs de Sophie dans ma génération. En livre, en dessins animés et même de mon côté avec la visite du Château de la comtesse de Ségur. Quand mon Grand père m’achetait des livres étant petite, il n’ y allait pas de main morte ! Donc non, je ne vous raconterai pas en détail les misères de cette pauvre Sophie qui a eu pour malheur d’avoir une horrible belle mère et qui du coup faisait plein de bêtises parce quelle était mal  élevée, contrairement à Camille et Madeleine de Fleurville qui sont de petites filles modèles (teasing pour le prochain livre de la saga)

 

Sophie montre à tous les enfants qu’on peut devenir bon si on arrête de faire des bêtises et montre aussi que sous une bonne éducation, on peut rependre n’importe quel gamin. Et c’est ce que j’apprécie dans mes relectures de ce livre c’est qu’on le voit toujours sous un œil différent, que ce soit en tant que petite fille où je rigolais franchement des bêtises de Sophie, en tant qu’adulte quand je m’horrifiais des traitements qu’elle avait et que bon, sérieux, c’était une petite peste. Et enfin, en tant que Parents où j’ai pris largement des notes sur ce qu’il y avait à faire et à ne pas faire.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :