Amos Daragon, tome 4 : la malédiction de Freyja de Bryan Perro

Auteur : Bryan Perro

Saga : Amos Daragon

Maison d’édition : Pocket Jeunesse

Nombre de pages : 196

Obtenu le : 20 Octobre 2012

Lu le : 28 Juillet 2017

Dans le cadre de : J’avais envie de le sortir de ma Pal et j’étais crevée

 

En un mot :

  • Malgré les 12 tomes, je m’arrête là, vous en avez déjà une assez bonne idée
  • Car trop jeunesse pour moi
  • Ce qui n’empêche pas la qualité

220px-bryan_perro_2012-04-13Présentation de l’éditeur :

Rien ne va plus dans le panthéon nordique des dieux du bien. En froid avec le dieu Odin, la déesse de la Fécondité, Freyja, jette une malédiction sur les béorites, le peuple favori de son ennemi : désormais, tous les enfants de ces hommanimaux mourront au berceau, vouant la race à une disparition certaine. Les béorites décident donc de naviguer vers l’île de la déesse pour tenter de la raisonner. Amos Daragon, bien que tenaillé par l’envie de partir à la recherche de sa mère prisonnière des gobelins, sera de l’expédition. Le voyage sera parsemé d’embûches: une sorcière, des serpents de mer, un griffon et l’Homme gris ne sont que quelques-unes des créatures chargées par le dieu Loki de faire échouer le projet du jeune porteur de masques et de ses compagnons d’aventures. Heureusement, nos héros seront aidés par des amis courageux et fidèles, préoccupés, tout comme Amos, de l’équilibre du monde.

 

 

Mon adieu personnel à Amos Daragon.

 

J’ai déjà dû vous le dire quelques fois, mais j’avais pris les 4 premiers tomes d’Amos Daragon pour les tester pour mes monstres à domicile. Et comme j’ai terminé le tome 4, je vais maintenant laisser mes enfants bosser un petit peu et je vais laisser Amos faire ses aventures tout seul (parce que bon. 12 tomes quand même dites….) Et non, je ne lirai pas tout mais je peux vous dire déjà que c’est de la bonne pour vos enfants.

 

Pourquoi donc ? Déjà parce que il y a plein d’action. Cela n’arrête pas et sur un ton tout sympa qui vous donne envie de partir à l’aventure. Et ensuite, parce qu’il y a des tonnes de références que ce soit à la mythologie, aux sagesses arabes aussi, aux occidentales. Cela foisonne de partout et cela permet à nos chères têtes blondes de se cultiver sous couvert de lire une franche aventure.

 

En conclusion, je vous dirai que c’est une bonne saga à investir pour vos monstres. Toutefois pour les plus grands (comme nous), cela pourrait passer pour de la répétition parfois. Car avouons le, on a toujours le même schéma dans ce type de livres. Il est temps pour moi de passer chez les grands !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :