Chroniques des Feals, tome 3 : Le roi des Cendres de Mathieu Gaborit

Auteur : Mathieu Gaborit

Saga : Chroniques des féals

Maison d’édition : Bragelonne (ebook)

Nombre de pages : 315

Obtenu le 20 Octobre 2012

Lu le : 3 Août 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Séverine et le Challenge Août en Folie

 

 

En un mot :

  • Beau final
  • J’adore toujours autant la plume de Mathieu
  • Et je ne m’attendais pas à la fin

auteurs-mathieu-gaboritPrésentation de l’éditeur :Partout à la surface du M’Onde, les Sombres Sentes prolifèrent, déversant des flots de Charognards. Les unes après les autres, les principales cités de l’Empire tombent sous le joug de l’ennemi… Les cavaliers des sables, bientôt rejoints par les Pégasins et les Aspiks, s’apprêtent à livrer un combat désespéré. Tandis que les derniers rescapés de la Tour écarlate d’Aldarenche s’enfuient dans le désert, emportant avec eux les cendres des phénix dont le feu leur permettra de forger les seules épées capables, peut-être, de triompher de la menace… L’ultime espoir repose sur les épaules de Januel. Le jeune Phénicier va combattre le mal au cœur même du royaume des morts…

 

 

Où on se rend compte qu’on lit un roman de fantasy classique

 

Et sans une once de honte, vous pouvez me croie. C’est exactement ce que je recherchais en me lançant dans les Chroniques des Féals. Mais qu’est ce qu’on a eu depuis le début ? Une quête initiatique d’un orphelin malingre qui ne se croyait pas trop doué du tout mais en fait, il s’avère qu’il peut maîtriser un phénix de la mort qui tue, ce qui confirme la guerre que tout le monde tentait d’ignorer depuis le début. Devenu bouc émissaire, il s’enfuit pour devenir chef d’une espèce de Résistance, tombe amoureux de la seule nana qui ne veut plus e personne alors que tout le monde lui répète que c’est une mauvaise idée. Maintenant, il découvre que sa naissance et sa vie on été prévues depuis une belle lurette, il règle ses comptes avec sa mère et hop, il va sauver le monde en contrant un peu le Destin.

 

J’ai beau adorer l’histoire et c’est pour cela que ma note est haute. Il y a de l’originalité dans pleins de trucs et on en reparlera tout à l’heure, ne vous inquiétez pas. Mais vous ne pourrez pas m’enlever de la tête que côté schéma narratif, l’auteur est resté dans une routine plutôt classique et sans se fouler. Alors ? Va-t-on crier au scandale ? Qui va jeter la première pierre à Mathieu Gaborit ? Personne ? Parce que sinon vous allez en devoir en balancer pas mal dont un auteur dont on attend la suite depuis un bon bout de temps : GRR Martin. Parce que Games of Thrones un peu simplifié, c’est le même bazard.

 

Dont oui Mathieu Gaborit a privilégié un schéma simple comme il aime le faire dans la plupart de ses œuvres. Cela permet de servir d’ancrage aux habitués de l’auteur parce qu’on sait que son originalité va ailleurs. Et cela permet aussi aux petits nouveaux de découvrir le genre.

 

 

Et les 300 pages d’originalité, on en fait quoi?

 

Oui, parce que je vous vois pincer votre nez en vous disant que j’avais dit que le schéma narratif de la saga n’était pas une grande nouveauté. Et j’ai envie de vous répondre avec mon air de grande diva : Ma Chéwie, ce n’st pas parce que le tissus est classique que le vêtement ne peut pas être magnifaïque. Mathieu Gaborit sait faire des récits dont la structure est originale, il n’a absolument pas à faire ses preuves dessus donc croyez-moi, si le schéma est d’apparence classique, c’est qu’il vous cache des petites choses bien sympatoches.

 

Lie l’écriture de cet auteur, c’est se mettre en boule dans sa couette pour lie un bon roman. Ca fait du bien car on a de belles phrases, de jolis mots, des personnages bien tenus et des révélations là où il fau. Et quand j’ai vu le schéma de départ, je me suis dit qu’on allait avoir une belle bataille entre le bien et le mal , que le héros deviendrait un preux chevalier chevauchant son dragon (enfin, sa dragonne) en brandissant son phénix.

 

Sauf que cela a été, sans vous le raconter bandes de petites canailles, beaucoup plus subtil que cela et que ce troisième tome ma accordée quelques petites surprises. Encore un bilan positif pour cet auteur et une lecture commune fort agréable avec Séverine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :