Octavie d’Urville, tome 1 : Sous l’ombre du vampire de Esther Brassac

Auteur : Esther Brassac

Saga : Octavie d’Urville

Maison d’édition : Le Chat Noir (ebook)

Nombre de pages : 374

Obtenu le : 23 Juin 2017

Lu le : 4 Août 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Melcouette et cette satanée promo de chez Emaginaire et du challenge Août en folie

 

 

En un mot

  • C’était marrant et frais
  • Une belle petite enquête
  • Et une héroïne sympa comme tout

estherbrassac5-300x232Présentation de l’éditeur :Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile. Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent. Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très spécial, là, ça devient franchement invivable. Octavie d’Urville, la fée fantôme la plus complexée de Londres, est bien décidée à enquêter sur sa disparition. Heureusement, Gloria, sa meilleure amie, et Clyde, démon schizophrène, vont la soutenir. C’est alors que, submergée par les problèmes à ne plus savoir où donner de la tête, la vie décide de mettre sur sa route un charmant rouquin aux yeux verts qui ne laissera pas notre détective débutante indifférente.

 

 

Un nouveau monde que l’on découvre sous les yeux déjà experts d’Octavie

 

Commencer une saga dans un univers tout nouveau né peut s’avérer délicat pour le lecteur que nous sommes. Ainsi, lorsqu’un auteur décide de nous offrir un nouveau monde, l’opération pour lui est plus que délicate. Ou on fait comme si tout le monde est au courant, ce qui implique qu’il ou elle doive distiller les informations pour nous lecteurs sans qu’on s’en rende compte et sans que cela paraisse indigeste. Ou on fait comme si le personnage principal était nouveau dans ce monde et donc non seulement ce regard nouveau permettra un jeu de questions réponses et de longues descriptions en mode touriste. Ou il y a encore des auteurs pour vous faire le coup des notes en bas de page, ou du lexique à la fin (clairement, je n’aime pas cette méthode). Ainsi, on peut discuter aussi de l’utilité d’une carte, qui parfois peut aider et l’auteur et le lecteur. Après, vous avez des auteurs complètement barbares pour notre plus grand bonheur qui se cassent la nénette à créer des citations ou extraits d’œuvres fictives qu’ils mettent en début de chaque chapitre.

 

Ici, on a la méthode 2. Octavie est un fantôme employé dans une boutique par un vampie. Elle mène une vie parfaitement banale ce qui nous laisse le temps de se familiariser avec son environnement. C’est un sacré bout de femme qui a un tempérament moderne et une sacré bonne dose d’humour. Elle est jolie mais pas de trop, sans être non plus trop portée sur la mode. Elle a des activités sympas et des amis aussi. Et voilà qu’un grain de sable tombe dans ce schéma trop routinier pour nous embarquer dans une aventure. Et comme notre tête s’est accoutumée à cet univers, j’ai envie de vous dire que l’aventure est la bienvenue.

 

Une enquête bien menée qui vous fera prendre plaisir entre actions et réflexions.

 

Là où on va s’attaquer au talent de l’auteure. On sait qu’Ester sait planter son univers mais il  a d’autres choses en jeu. En première position, il y a bien entendu l’intrigue ! Car si l’univers st joli mais qu’on s’ennuie comme un rat mort tout au long de l’histoire, croyez moi, vous n’allez pas apprécier l’humour. Et bien l’intrigue est bien ficelée sans être trop pise de tête. C’est un livre léger et frais sans non plus être trop frivole. Il y a un véritable intérêt à lie cette histoire sans non plus être obligé de cogiter à chaque bout de chapitre. Vous allez au contraire lire ces premières aventures d’Octavie à toute vitesse.

 

Mais si le fond est bon ? Est-ce que la forme va convenir aussi ? Et bien, je ne pourrai même pas pinailler. L’humour est là, les tournures de phrases sont bien huilées et notre auteure sait parfaitement utiliser l’art des dialogues. Mon préféré ! T c’est ainsi qu’un petit achat coup de tête chez une maison d’édition qui a toute ma confiance s’est transformée en lecture commune rapide comme l’éclair. L’histoire d’Octavie représente ce qu’on aime dans un univers agréable pour sa fin de journée.

 

En bref, le tome 2 sort quand ? Parce que je pense qu’il va falloir que je pose la question au stand de cette maison pendant les Halliennales, ce qui nous donne le mois d’Octobre. Cela va être long d’attendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :