Ta-Shima, tome 1 d’Adriana Lorusso

Auteur : Adriana Lorusso

Saga : Ta-Shima

Maison d’édition : Bragelonne (Ebook)

Nombre de pages : 600

Obtenu le 2 Décembre 2016

Lu le : 4 Août 2017

Dans le cadre de la Grosse Opé mais aussi du Challenge Août en folie

 

En un mot :

  • Ecoutez vous cela avec la Bande Originale de Star Trek ou de Dunes
  • Rho mais qu’est ce que c’était bien
  • J’ai vraiment hâte de lire le prochain tome

39691890Présentation de l’éditeur :Pendant huit siècles, la planète Ta-Shima est restée à l’écart de la Fédération des mondes humains. Deux races humaines très différentes mais complémentaires y coexistent : les Shiro, seigneurs arrogants et sanguinaires, prêts à s’entre-tuer pour une simple question d’honneur et les Asix, trapus et velus, qui vouent aux Shiro une admiration sans bornes et que ceux-ci doivent protéger en toute circonstance. Mais l’équilibre entre les deux races est bien plus subtil qu’il n’y paraît, comme le découvrent peu à peu l’ambassadeur de la Fédération et sa suite.

La dirigeante de Ta-Shima étant morte dans un accident plutôt suspect, les membres du conseil décident de rappeler sur leur monde une doctoresse rebelle, Suvaïdar Huang. Mais Suvaïdar n’a aucune envie de rentrer à la maison : la vie est nettement plus commode sur les planètes hyperdéveloppées de la Fédération. Sous la pression des événements, elle sera néanmoins obligée de s’enfuir pour Ta-Shima, en compagnie de son frère.

Parviendra-t-elle à abandonner ses habitudes étrangères pour redevenir une authentique Shiro ? Et découvrira-t-elle le secret de Ta-Shima, qui doit être protégé à tout prix ?

 

 

Espace ! Frontières de l’infini !

 

Petite aparté pour ceux qui me lisent depuis pas très longtemps. Il y a deux choses importantes que vous devez savoir sur ma vie et moi-même. La toute première, c’est que lorsque je lis un livre, n’importe le quel, je le lis avec une bande son qui me trotte dans la tête jusqu’à ce que le live soit terminé. Et toute activité se passe ainsi. Et donc, la bande son qui va avec ce livre, dans ma tête, c’est celle de Star Trek. L’autre chose évidente que vous devez savoir, évidemment, c’est qu’il n’y a pas de team Star Trek ou Star Wars car Star Trek est de la Science Fiction et Star Wars de la Fantasy. C’est évident !

 

Voici que j’ouvre Ta-Shima avec la voix des différents capitaines de L’Enterprise qui me récitent leur mantra dans ma tête. Et mes neurones tresaillent d’impatience à la découverte de cette planète un petit peu particulière dont le peuple a des moeurs un peu bizarres pour nous. Quant à l’auteure, elle prend le parti intelligent de nous décrire ce monde au travers les yeux de la doctoresse Suvaïdar Niang qui se pose beaucoup de questions sur son monde car elle est considérée comme une demi-shiro. L’auteure prendra le temps de nous expliquer pourquoi au travers de flashbacks, histoire de nous mettre en immersion totale ( et de manière très habile)

 

Mais nous aurons aussi le point de vue d’autres perso  es comme des capitaines de vaisseaux qui sont accueillis dans les villages  ASis très chaleureusement. Ce sont un peu nos aventuriers qui, même s’ils ne comprennent pas tout, acceptent les choses comme elles viennent. Enfin, nous avons le point de vue d’un ambassadeur et d’un chercheur qui sont un peu obtus, genre point de vue colonial. Et nous les verrons aussi du point de vue des Asis.

 

 

Le plaisir de la découverte décuplée par une enquête

 

Sincèrement, si ce premier tome ne faisait que de décrire la planète et ses habitants, cela m’aurait probablement suffi car sociologiquement, c’est de la bombe. L’auteure a un véritable don de conte pour les voyages et vous engloutissez les pages sans vous en rendre compte. Mais elle va plus loin en s’interrogeant sur les origines de ce peuple et le pourquoi d’une maladie contagieuse qui affecte toujours les étrangers un peu curieux.

 

Et c’est ainsi que, cerise sur le gâteau, on a une enquête supplémentaire qui se greffe à notre roman introductif, et je dois dire que là,  l’auteure m’a perdue. J’ai vibré tout au long de ce livre car les différents moments descriptifs, flashbackiens  et actifs du roman se sont enchaînés  très harmonieusement. J’ai eu du mal à  quitter Ta-Shima  jusqu’à ce qu’il soit fini et je dois dire que c’est uniquement parce que je ne lis pas toute seule ce mois-ci et avec une programmation particulièrement chargée  que je ne me rue pas de suite sur les deux prochains tomes.

 

Car oui, nous n’en sommes qu’au sommet de l’iceberg et je pressens que cette aventure va être époustouflante jusqu’à  la fin. Je pense que vous verrez passer les deux prochains tomes au mois de Septembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :