Le Trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons de GRR Martin

Auteur : GRR Martin

Saga : Le Trône de fer

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Pygmalion

Nombre de pages : 429

Obtenu le 28 Janvier 2013

Lu le : 21 Mars 2013

Dans le cadre de on lit une saga dont tout le monde parle

 

En un mot :

  • Jon protecteur du mur
  • Tyrion attire l’attention de Daenerys

 

game-of-thrones_george-rr-martin_0Résumé : : Tyrion Lannister, membre éminent de la famille régnant sur Westeros, n’aurait jamais imaginé en être un jour réduit à jouer les bouffons. Capturé par des esclavagistes lors de la traversée qui devait l’amener à Meereen, puis vendu à un riche marchand, il doit apprendre à maîtriser l’art difficile de la joute à dos de cochon pour assurer sa propre survie. Mais peu importe la manière, seul compte le résultat : s’il faut en passer par là pour attirer l’attention de Daenerys Targaryen, qui a rétabli la paix dans sa cité en épousant Hizdahr zo Loraq et rouvert les arènes de combat, ainsi soit-il.
Au moins a-t-il réussi à garder la tête sur les épaules, une prouesse dont ne peuvent se targuer tous les nains du royaume. Pendant ce temps, au Nord, les portes de Winterfell demeurent obstinément closes, tandis que la forteresse disparaît peu à peu sous un épais manteau de neige. Ses occupants, victimes d’un mystérieux tueur en série, finissent par se demander si les remparts servent à les protéger de l’assaut de moins en moins probable des troupes de Stannis Baratheon ou à sceller leur tombeau.
Car l’Hiver n’a jamais été si proche…

 

Un éternel combat contre l’adversité

 

S’il y a bien une chose récurrente avec cette saga, c’est que les personnages font absolument tout pour que tout aille pour le mieux. Mais quand cela ne veut pas, cela ne veut pas. Vous voyez les jeux de société où le plateau est contre vous ? Et bien là c’est pareil. On ne s’en lasse pas mais en même temps, on souffre pour eux et on se dit que cela n’est absolument pas juste.

 

Tout ce qu’on peut vous dire, pour l’instant, c’est que l’avenir est vraiment incertain (en même temps, cela fait 15 tomes que je vous le dis, l’auteur aussi, mais cela empire à chaque fois). GRR Martin nous annonce que pour ce cycle là, il a eu du mal à l’écrire et je veux bien le croire, cela se sent. Comment démêler un tel nœud ?  Comment avoir une suite logique et sympa ? Il faudrait tout son talent pour nous emmener encore ailleurs et je suis persuadée qu’il nous fera vivre encore de grandes aventures lors de sa prochaine publication.

 

 

Des personnages qui souffrent. Encore et toujours.

 

Vous savez ce que j’en pense, l’auteur a la manie de faire souffrir jusqu’à la moelle tous ses personnages. Et même le plus détestable d’entre eux arrive à vous attendrir car chaque situation ne serait pas souhaitable même à votre pire ennemi. C’est à la fois horrible et fascinant, ce jeu des trônes car au détours de chaque page, vous savez qu’il va arriver quelque chose de pire mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander ce qu’il va y arriver. Pour ce tome-ci, c’est encore une épreuve de chaque instant.

 

Theon et Asha se retrouveront mais arriveront ils à se reconnaître et à survivre ? En effet, Stannis Baratheon voudrait reconquérir Winterfell. Mais conquérir une forteresse quasi imprenable…. Cela me semble un peu suicidaire…. Sauf s’il inclue Theon dans le jeu. On a beau le haïr, l’appeler Tourne Casaque, il a bien réussi un exploit, c’est de prendre ce château ! Et s’il décide d’entrer dans le camps de Stannis, l’homme qui détient sa sœur qui plus est….

Jon fait de son mieux pour rétablir les défenses du Mur, et les Baratheon ne lui facilitent vraiment pas la tâche. Je pense qu’ils veulent profiter de sa jeunesse pour leur imposer leur volonté. Mais Jon sait que le Mur ne doit s’incliner devant aucun roi. Tant de jeunesse et tant de poids sur les épaules me fait peur. On ne sait pas s’il y arrivera un jour, d’autant plus qu’il risque plus que sa place là dedans. Malheureusement pour lui, on se demande quelle issue serait possible.

 

Cersei, ou la grande torture, le grand châtiment. L’auteur lui fait payer son irresponsabilité, son impatience, son ambition et son orgueil de la manière la plus horrible qu’il soit. En effet, pour un Lion, le plus terrible est qu’on lui ôte sa crinière et c’est ce qu’il fera pour Cersei. Je me demande comment va-t-elle faire pour se relever. Car nous avons dans Une danse avec les Dragons toute une mort symbolique…

 

Enfin, Daenerys qui devra choisir entre la voie qu’elle s’est choisie et la voie qu’on lui impose. Vous le savez aussi bien que moi, on n’impose rien à un dragon. Mais elle devra malheureusement en payer le prix, sachant qu’elle a sous sa responsabilité tout un peuple……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :