Le Trône de fer, tome 14 : Les dragons de Meereen de GRR Martin

Auteur : GRR Martin

Saga : Le Trône de fer

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Pygmalion

Nombre de pages : 477

Obtenu en 2012

Lu le 14 Mars 2013

Dans le cadre de lire une saga dont tout le monde parle

 

En un mot :

  • Tyrion en vadrouille
  • Daenerys face à des choix difficiles
  • Au nord, c’est le bordel

couv17657727Résumé : A présent que Stannis Baratheon est parti reprendre Winterfell aux Bolton pour s’assurer la domination du Nord, Jon Snow est redevenu le seul maître du Mur. Cependant, le roi autoproclamé a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge, qui semble décidée à apporter son aide au bâtard. Les flammes lui révèlent l’avenir, mais quel avenir ? A Meereen, la situation s’enlise : le blocus du port par les esclavagistes ne semble pas vouloir prendre fin, et Daenerys refuse d’envoyer ses dragons y mettre un terme flamboyant. L’enquête visant à démasquer les Fils de la Harpie, coupables des meurtres qui ensanglantent le pouvoir, piétine elle aussi. Seul un mariage pourrait dénouer la situation, mais les prétendants sont nombreux et les conséquences hasardeuses. Quant aux Lannister, ils vont devoir attendre encore un peu avant de pouvoir décoller la tête de leur lutin de frère : le ravisseur de Tyrion a de tout autres projets pour ce dernier…

 

Le désespoir reprend chez nos personnages

 

Dans Une Danse avec les Dragons, nous reprenons des personnages un peu oubliés. Je vous en avais déjà parlé dans le tome précédent, cela se poursuit ici. Nous retrouvons tout d’abord Theon Greyjoy, alias Tourne-casaque, alias Schlingue. Le pauvre a été torturé par un Snow (et non pas Jon). A travers ses souffrances et la participation qu’il a pris malgré lui au jeu des trônes (ce qui ne lui a pas du tout réussi d’ailleurs), on se rend compte de ses envies, de ses regrets, et surtout, on ne peut que compatir devant un homme qui souffre. L’auteur nous prend un malin plaisir à faire payer les traitres et avec Theon, je pense qu’il s’est un peu défoulé. Il n’y a plus qu’à découvrir quel rôle il va encore tenir, car je pressens qu’il va avoir une bonne importance dans la prise de Winterfell par Stannis. Qui plus est, celui-ci détient sa sœur. Voici donc qui présagera une prise de place forte très intéressante

 

Côté Lannister, nous avons Tyrion qui s’est fait capturé et qui surtout perd de son importance (pour le moment). En effet, il descend de son pied d’estal et tente de remonter la pente comme il le peut. On sent ici la ténacité du nain car quoiqu’il lui arrive, il trouve toujours le moyen de se relever de tout cela. Un vrai exemple. On le sent toutefois très fragile avec les femmes, ce qui n’est pas du tout étonnant vu comment elles le traitent (avec ou sans intention réelle d’ailleurs). C’est un homme définitivement complexe, capable de sang froid mais d’une grande générosité.

 

Jon, lui, est toujours en grande difficulté sur le mur. Les membres de la Garde de Nuit ainsi que Mélissandre le trouvent trop jeune et inexpérimenté pour son poste aussi, tentent de le manipuler. C’était sans compter avoir affaire à un Stark. Il faut honneur à son clan (même s’il n’en a plus) en gardant cette espèce de vision extérieure. Plus nous le côtoyons, plus je me dis que s’il n’avait pas été à la Garde de Nuit, il aurait été un plus féroce adversaire que son demi frère Robb.
 

Daenerys, elle, a des difficultés avec Meereen. Elle est obligée d’enfermer ses dragons, des assassins rodent dans sa cité et une partie de sa population est atteinte de dysenterie. C’est énorme à gérer pour une jeune femme. Elle commet quelques petites erreurs, je pense, mais se révèle enfin de compte fin stratège. J’attends qu’elle mûrisse encore un petit peu pour savoir ce qu’elle va donner.

 

 

Dans toute cette noirceur, on se dit que tout n’est pas aussi désespéré

 

Jon Snow arrive tant bien que mal à s’allier les Sauvageons que ce soit pour la protection du mur que pour la protection du royaume. Il arrive à renflouer ses rangs en prévision de l’hiver. Comme je le disais un peu plus haut, c’est un grand Lord Commandant. Il lui suffirait d’un peu de temps pour rallier une grande partie de la foule derrière lui pour défendre Westeros. J’admire énormément ses choix car ils sont difficiles et il arrive à les faire, en composant avec ce qu’il a.

 

Quant à Daenerys, elle est obligée de faire un mariage politique. Cela me fend le cœur, et j’ai l’impression qu’elle va devoir faire encore d’énormes sacrifices, d’une part, mais aussi qu’elle risque d’être cantonnée à Meereen pour l’instant. Et j’aimerai savoir ce que donnerait ce pion dans le Jeu des trônes principal.

 

Enfin, pour Arya Stark, nous avons des nouvelles de sa progression dans la formation qu’elle a pour servir le dieu multifaces. Elle reste très prometteuse pour la suite des évènements et risque d’être un très bon personnage dans l’ombre. Quant à Bran, il prend lui aussi une autre dimension. J’ai du coup, après un évènement bien spécifique, compris beaucoup de choses concernant les arbres cœurs, et certains petits détails que l’on retrouve dans le premier tome (oui, je vous avais prévenu, cette saga est un truc de folie).

 

En bref, encore un tome très dense, avec beaucoup de mises en place mais aussi et surtout beaucoup d’évolution de personnages. L’enjeu clair et net dans ce tome est Meereen et le Nord. Tout le monde se prépare en fonction de batailles futures et c’est ce calme avant la tempête qui nous rend si fébrile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :