Le Nibelung, tome 1 : Le carnaval aux corbeaux de Hantelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray

Auteurs : Hantelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray

Saga : Le Nibelung

Maison d’édition : Le Chat Noir

Nombre de pages : 320

Obtenu le : 23 Juin 2017

Lu le : 25 Août 2017

Dans le cadre de retrouver la plume d’Hantelme Hauchecorne et ma lecture commune avec Melcouettes

 

En un mot :

  • Une ambiance fête foraine maudite
  • L’univers d’Anthelme Hauchecorne
  • Beaucoup d’aventures pour un seul livre

1200px-anthelme_hauchecorne_2_-_imaginales_2017Présentation de l’éditeur : Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.

Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu.

Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre.

Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père.

À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

 

Plonger dans l’univers particulier de la fête foraine

 

Anthelme Hauchecorne, un auteur à ne pas oublier. Un auteur très sympa d’ailleurs, je vous conseille vivement d’aller papoter avec lui si vous le rencontrez en salon. Un auteur qui s’est aussi apparemment fixé chez la maison d’édition Le Chat Noir et je dois vous dire que non, cela ne m’étonne pas car elle attire des univers bien particuliers et nous sommes exactement dans ce thème là.

 

Maintenant, recentrons nous sur le Nibelung. Un nom un peu bizarre pour un auteur à l’univers particulier. Comme c’est bizarre ! Le livre en lui-même possède des illustrations juste Waouw dont j’aimerai quelques copies à encadrer car l’univers me plait bien.

 

Dans ce premier tome, nous suivons deux garçons. L’un cherche depuis toujours son père disparu, l’autre cherche à fuir un peu sa famille. Leurs destins les poussent vers un carnaval très effrayant qui semble être sorti directement d’American Horror Story.

 

Un voyage presque onirique dans ce carnaval.

 

Je l’avais déjà remarqué chez cet auteur mais lorsqu’il nous écrit une histoire, on a l’impression d’être dans un conte. Clairement, ici, on pourrait très bien imaginer Anthelme Hauchecorne taper l’incruste pour une soupe aux potirons au coin du feu et nous raconter une histoire qu’il a entendue lui-même d’une vieille voyante, toussa toussa. Lorsqu’on lit cet auteur, c’est vraiment ce que je ressens dans son écriture, dans sa manière de raconter, on quitte le monde réel.

 

C’est un récit à part, dans un univers tangible mais qui n’est pas si réel que cela. Un peu déformé par un rêve si vous voyez ce que je veux dire. Et cela se confirme dès qu’on entre dans ce Carnaval qui fout carrément les miquettes. Nous sommes dans une espèce de foire aux monstres, dans un très vieux carnaval, très usé, très rouillé. Il se passe quelque chose de pas très net.

 

En bref, si vous avez envie d’une lecture atypique, d’un voyage différent, ce livre est pour vous. Mais accrochez vite vos wagons à l’auteur, il décolle très vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :