Les Enfants de la Terre, tome 4 : Le Grand Voyage de Jean M. Auel

Auteur : Jean M. Auel

Genre : Historique

Saga : Les Enfants de la Terre

Maison d’édition : France Loisirs

Nombre de pages : 1020

Obtenu le 20 Octobre 2012

Lu le : 22 Août 2017

Dans le cadre du challenge Août en folie

 

En un mot :

  • Tourisme préhistorique, nous voilà
  • Ce grand voyage fut intense
  • Hâte de voir les prochaines aventure d’Alya et de Jondalar

 

jean-m-auelRésumé  :Ayla et Jondalar, son compagnon, continuent leur traversée des steppes immenses du continent européen à l’ère glaciaire. La femme aux cheveux d’or et le géant blond suscitent le trouble et l’effroi sur leur passage. Les peuples qu’ils rencontrent vivent de chasse, de cueillette, et n’ont jamais vu d’animaux domestiqués. Or, ce couple étrange se déplace à cheval, en compagnie d’un loup apprivoisé. D’où tient-il donc ses pouvoirs ?

En quête d’un lieu qui deviendrait leur foyer, Ayla et Jondalar affronteront mille périls et feront maintes découvertes au cours de ce voyage initiatique à travers un monde inconnu, dangereux et grandiose.

 

Nous entamons le voyage de retour d’Ayla et de Jondalar

 

Il fallait s’en douter un jour, si Alya et Jondalar restaient ensemble pour s’aimer, il fallait bien qu’on aille voir les Zelandonii qui sont à l’autre bout de l’Europe. Il va nous falloir endurer donc un voyage qui durera quasiment un an.

 

On va avoir toutes les joies et les galères, au travers des yeux d’Alya qui n’a jamais fait un trajet aussi long. Ce n’est pas tant le Long Voyage de Jondalar que nous avons mais surtout nous aurons celui d’Alya car son compagnon connaît plus ou moins le chemin alors que c’est une découverte totale pour notre héroïne

 

La nouveauté pour Jondalar, ça va être deux choses : Il va devoir gérer le voyage avec des animaux , ce qui est totalement nouveau pour les Cro Magnons. Ensuite, on a aussi cette course contre le temps car il veut passer voir deux ou trois clans qui doivent être au courant du décès de son frère et il y a cette traversée à faire sur le grand glacier.

 

On va avoir aussi une évolution dans le couple.

 

Avec Alya, il faut savoir que c’est simple. Elle aime Jondalar , veut faire sa vie avec, quitte à tout quitter y compris son peuple d’adoption et son fils qui est resté vivre avec le Clan. Et elle veut pleins de bébés. Vitre avec Alya, Jondalar a eu ce dilemme dans le tome précédent. Retourner chez lui ? Carrément ! C’est même sa seule condition. Faire des bébés : C’est là où on va avoir une belle évolution ici : l’accession au désir de paternité.

 

Le couple va donc évoluer et on va passer de la grande passion, même si elle est toujours là, mais on entre clairement dans la relation qui va durer toute la vie. L’auteur prend parti de nous faire cela tout doucement avec des scènes de vie mais aussi les premières disputes à cause de Loup qui laissent présager de sacrées discussions avec leurs futurs enfants.

 

On a donc l’occasion, pendant cette parenthèse de voyage, de voir poser certains questionnements sur la parentalité, la famille, le passé. C’est vraiment le point fort de ce tome avec bien entendu la découverte de nouvelles techniques mais aussi la découverte de nouveaux peuples. Avec une petite rencontre avec les membres du Clan, ce qui a permis de faire quelques questionnements pour Jondalar.

 

En bref, pour 2018, je pense que je vous ferai la lecture des deux derniers tomes, afin de connaître la fin de cette formidable aventure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :