Graceling, tome 2 : Rouge de Kristin Cashore

Auteur : Kristin Cashore

Saga : Graceling

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Editions Calmann- Levy

Nombre de pages : 423

Obtenu en 2012

Lu en 2012

Dans le cadre de : On poursuit ses sagas

 

En un mot :

  • Rouge est un personnage complexe
  • Autre tome, autre royaume
  • Un tome plus sombre

 

kristen_cashore_2012Résumé : La contrée de Dells vit des temps troublés. Des seigneurs rebelles lèvent des armées pour détrôner Nash, le nouveau roi de King’s City. Alors que la guerre se prépare, celui-ci fait appel à Rouge, la dernière femme-monstre, une jeune fille de dix-sept ans à la beauté irrésistible, qui a des dons de télépathie : grâce à ses pouvoirs, elle peut lire les pensées des espions et les forcer à parler. Rouge se lie à la Roen, la reine-mère, ainsi qu’à Brigan, l’un de ses fils, au grand dam d’Archer, un jeune homme avec qui elle a été élevée et qui est épris d’elle depuis toujours. Mais d’autres menaces rôdent : Leck, ainsi qu’un mystérieux chasseur…

 

Deux axes dans ce livre.

Primo : Rouge est bien dépendant de Graceling puisque l’on en apprend plus sur l’enfance et l’état d’esprit d’un personnage secondaire certes mais qui a une importance majeure dans l’histoire. Vous aurez deviné : nous sommes dans le même contexte et là je dis bravo. Dans Rouge, nous sommes grossomodo derrière une montagne attenante à l’autre territoire de Graceling. Et pourtant, la technologie, la flore, la faune et les gens sont totalement différents. Vous aviez peur des Graceling ? Vous connaîtrez les Monstres de Rouge. Ainsi, le simple fait d’avoir sur compiler deux univers en un seul vous donne une notion de découverte perpétuelle dans le livre, dans l’histoire.

Segundo : il n’y a pas qu’une vague histoire fantastique en jeu. Nous avons ici une réflexion sur les gênes, sur les aptitudes et sur le patrimoine génétique. Je vous laisse donc la question de fond : nos parents nous laissent des gênes mais avons-nous leur fond angélique ou maléfique en nous aussi ? Sommes-nous responsables des actions de nos ancêtres ? Dans quelle mesure le destin prend il part à notre vie ? Comment utiliser nos aptitudes lorsqu’elle nous donne du pouvoir sur les autres ?

Le petit plus : Kristin Cashore a pris un peu plus d’assurance dans son écriture. Vous aurez encore des portes ouvertes enfoncées. Mais l’écriture est toujours aussi fluide, parfaite pour une lecture de week end.

Mes recommandations

 

Kristine Cashore est un auteur à suivre. Si vous avez aimé ces deux opus, je vous conseille donc comme moi de patienter et d’attendre si un troisième veut bien pointer le bout de sa page.
Les personnages sont de plus en plus complexes, les univers aussi. Ce qui nous donne envie d’en avoir plus (toujours plus)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :