Graceling, tome 3 : Bitterblue de Kristin Cashore

Auteur : Kristin Cashore

Saga : Graceling

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Editions Calmann-Levy

Nombre de pages : 472

Obtenu en 2012

Lu le 28 Juin 2012

Dans le cadre de : On boucle ses sagas

 

En un mot :

  • C’est celui qui m’a moins plus sur les trois
  • C’est juste une question de personnages
  • Le plaisir de retrouver les autres personnages

 

kristen_cashore_2012Résumé : Bitterblue avait dix ans quand son père, le roi Leek, a été assassiné et qu’elle est devenue reine de Monsea. Huit ans plus tard, elle tente toujours de diriger le royaume. Mais le passé et l’influence de leek, un tyran pervers qui possédait le pouvoir de contrôler les esprits, empoissonne les rues de la cité. Jusqu’au jour où Bitterblue rencontre deux voleurs : l’un détient la clé sur la vérité du règne de Leek ; l’autre, doté d’un pouvoir exceptionnel, détient celle de son cœur.

 

 

 

 

Bitterblue est un final grandiose à la trilogie des Sept Royaumes. Il est la clé de compréhension aux deux premiers, le lien entre eux. Et la trilogie prend vraiment de toute son ampleur et on en apprécie chaque ligne. Si avec Graceling et Rouge, on se bat contre une tyrannie, avec Bitterblue, on se pose la question suivante : une fois le tyran déchu, comment réparer ? Une question toujours actuelle, même dans le monde réel n’est-ce pas ?  Bitterblue a ici le rôle le plus difficile car elle va devoir combattre non pas le méchant de l’histoire. Mais ses conséquences : l’analphabétisation, les infrastructures en ruine, la propagande, la désinformation, les tortures, les lavages de cerveau, les complots….

 

Tout au long des pages, nous suivons donc une jeune fille dans la gestion de son royaume. Nous voyons l’amour qu’elle lui porte. Et nous voyons toute la famille de substitution qu’elle se crée pour remplacer ce père si cruel et si craint. Elle-même a été victime de ses abus. Et pourtant, à force de rechercher la vérité, elle parviendra à se relever, à soigner ses sujets et à faire avancer son pays.

 

Comment vous parler encore plus de Bitterblue. Cette histoire est un formidable terrain de réflexion sur les dictatures, les guerres, la manipulation de masse, les génocides, tant de choses ! C’est aussi un livre sur la mémoire, la responsabilité et la vérité.  A mettre dans toutes les mains absolument : c’est un trésor.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :