Aeternia, tome 1 : La marche du prophète de Gabriel Katz

Auteur : Gabriel Katz

Saga : Aeternia

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Scrineo

Nombre de pages : 374

Obtenu le 1er Septembre 2017

Lu le 14 Septembre 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Caro et Benji

 

En un mot :

  • Des personnages forts
  • Une intrigue bien poussée
  • Un univers superbe

auteur-gabriel-katzRésumé : Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l’on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances.

 

 

Des personnages forts dont on suit la destinée.

 

Gabriel Katz, quand il a la gentillesse de nous écrire une saga, aime nous concocter des personnages, extrêmement riche. Pour tout vous dire, sans compter l’élément fantasy, ils prennent tellement corps sous sa plume que l’on ne s’étonnerait pas de les croiser dans la rue. C’est un don rare qu’a cet auteur ajouté au fait qu’il a un malin plaisir à vous mettre des cliffanghers en toute dernière page, alors que vous savez que la suite ne sortira pas avant une bonne année.

 

Leth Marek, un gladiateur invaincu qui prend sa retraite pour vivre une vie paisible et enfin élever ses deux fils. Il est séparé de sa femme car elle l’a retrouvé une fois avec une prostituée. Depuis, il est chaste et porte le poids de sa culpabilité. Il a cette occasion de se racheter auprès de ses fils ce qui veut dire pour lui qu’au terme de son voyage, il trouvera le bonheur. Sur le chemin, il va croiser la Marche du Prophète, une nouvelle religion persécutée. En sauvant une des prêtresses, il se met à dos des fanatiques et va voir ses fils assassinés.

 

Il va suivre cette prêtresse qui apparaît toute gentille et qui doucement va guérir ses blessures de cœur, jusqu’à ce qu’il puisse envisager de vivre à nouveau et se battre pour cette religion. Il va rencontrer le Danseur, un combattant très doué mais aussi très mystérieux dont on ne cerne pas les motivations. On y suivra aussi l’ascension d’un prêtre de la Grande Déesse, dont l’ambition apparaît comme démesurée.

 

 

Sous les dessous des ordres religieux.

 

De ces personnages, l’intrigue va se dérouler comme une bataille entre deux religions : la Grande Déesse, religion très bien implantée dans le Royaume. Son ordre religieux est riche, et grâce à l’argent des fidèles, ceux-ci verront leurs péchés pardonnés. Les prêtres sont tous des bureaucrates acharnés. Il y a bien entendu une partie complètement fanatique qui n’hésitent pas à assassiner des gens de leur ordre si leur comportement ne correspond pas à leurs idéaux. IL y a bien entendu le haut du panier qui magouille en plein et qui n’hésite pas à succomber à tous les vices interdits tout en proclament leurs sermons avec ferveur.

 

En face, on a le Prophète, un mec inconnu qui proclame la libre destinée des gens. Il sillonne tout le pays avec ses fidèles pour former ce que l’on appelle la Marche du Prophète. Mais est-ce que son ordre est dépouillé de toute méchanceté comme on pourrait le croire facilement ? N’y-a-t-il pas comme je le dis assez souvent « baleine sous caillou ».

 

L’auteur nous démontre encore une fois ses talents pour une intrigue bien ficelée. Il nous mène littéralement par le bout du nez tout au long de ce roman, faisant fi de nos certitudes, ruinant un par un nos espoirs concernant la suite, nous rendant fiévreux tout du long. J’ai hâte d’être aux Halliennales, pour voir ce qu’il nous a réservé pour cette rentrée littéraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :