Cal de ter, tome 1 : Rescapé de la terre de PJ Hérault

Auteur : PJ Hérault

Saga : Cal de Ter

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 143

Obtenu le 2 Décembre 2016

Lu le 8 Septembre 2016

Dans le cadre de : Je lis ce que j’ai pris pendant la Grosse Opé

 

En un  mot :

  • Une histoire assez légère pour un début
  • Une espèce de réflexion sur le progrès des civilisations
  • Bah c’était une belle aventure

 

avt_paul-jean-herault_4125Résumé : La Terre a sauté et Cal échoue, des millénaires plus tard, sur une planète habitable, Vaha. Une tribu d’hommes bronzés, aux cheveux d’un blond presque blanc, l’accueille. Cal décide de faire de leur civilisation ce que les Terriens n’ont pas su faire de la leur. Il leur fait découvrir la roue, les bateaux et les chars à voiles, leur invente une écriture phonétique, les organise et leur apprend à se défendre. Mais il va découvrir une puissance prodigieuse : une base souterraine, contrôlée par un ordinateur extraterrestre endormi…

 

 

La découverte de la survie par un homme moderne.

 

Cal est un scientifique. Il se réveille dansune capsule spatiale, seul, en pensant qu’il se réveille dans une capsule spatiale, seul, en pensant qu’il se réveille de dix jours de repos sous hibernation. Or, 600 ans ont passé. Mais que s’est il passé pendant tout ce temps ? La fin de la Terre bien entendu qui a été détruire suite à une guerre avec Mars. De façon très stupide d’ailleurs. Un ami de Cal a eu juste le temps de le mettre dans une capsule à destination d’une planète viable. En quelques minutes, Cal se rend compte qu’il est seul au monde et qu’il n’aura que quelques heures pour débarquer du matériel et ensuite trouver un moyen de survivre sans technologie.

 

Ce premier tome est extrêmement bien fait car nous effectuons tout d’abord un tour de la planète ne survol lorsqu’on est dans la capsule spatiale. Ensuite, une fois installé, l’auteur nous décrit la faune et la flore locale, les reliefs. Notre héros, Cal, va déjà nous trouver un abri dans une grotte, puis trouver des moyens de survie et c’est là que l’on découvre avec un grand sourire que de vivre sans moyens technologiques, c’est un véritable sport, surtout lorsqu’on n’y est pas préparé.

 

 

Une aventure qui se poursuit à la découverte d’une civilisation.

 

Une fois sécurisé, et ayant découvert comme se nourrir, Cal va explorer un peu plus son environnement et découvrir un peuple local et c’est là que le roman devient vraiment intéressant pour moi. J’adore quand on tape dans la sociologie. Clairement, mettez moi n’importe quelle histoire où l’on découvre, analyse et explore une nouvelle civilisation, même avec une intrigue passable, je risque fort d’aimer. Je pense que j’ai raté mes études en sociologie et donc une de mes vocations majeures. Heureusement pour moi, la science-fiction est une mine d’œuvres sociologiques et je peux passer tout le temps que je veux.

 

Nous découvrons donc un village peuplé de gens pacifiques et aux mœurs très libérées. Aucune hiérarchie ni aucune obligation. Une nouvelle langue, de nouveaux codes de conduite, une nouvelle manière de voir les choses. Autant d’indices pour Cal de se dire qu’il peut trouver une terre sans les défauts qui ont abouti à la destruction de sa propre planète. On sent dans le personnage l’espèce d’arrogance du colonisateur et on sourit quelque part de sa naïveté. Toutefois, on sourcille aux bonnes interrogations qu’il soulève : doit-on donner tout le progrès technologiques à une civilisation qui n’en a pas ? Quelle responsabilité avons-nous envers elle ?

 

En bref, malgré son tout petit nombre de pages, voici un livre très intéressant et très instructif. Et même que l’intrigue semble pas mal du tout. Je sens que vous allez découvrir très prochainement la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :