Charley Davidson, tome 8 : Huit tombes dans la nuit de Darynda Jones

Auteur : Darynda Jones

Saga : Charley Davidson

Maison d’édition : Milady

Genre : Fantasy Urbaine

Nombre de pages : 379

Obtenu  le 8 Septembre 2017

Lu le 24 Septembre 2017

Dans le cadre de rattraper Séverine pour nos lectures communes

 

En un mot

  • Le plaisir de retrouver Charley
  • Même si elle est contrainte à arrêter le café
  • C’est toujours aussi drôle 😉

 

29766325Résumé : VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.Avec douze chiens de l’enfer à mes trousses, il n’y a qu’un seul endroit où je pouvais me réfugier : un vieux couvent à l’abandon. Mais m’y terrer pendant des mois, enceinte jusqu’aux oreilles, n’a rien d’une sinécure. D’autant que Reyes semble malade même s’il me jure qu’il va bien. Heureusement, je ne manque pas d’amis. Et j’aurai bien besoin d’eux, parce que ce qui s’annonce a de quoi surprendre n’importe qui, même moi !

 

 

Personne ne bouge ! Je compte les révélations !

 

C’est un tome qui ne se passe qu’en quelques jours, certes, mais il est riches en émotions. Déjà parce que notre faucheuse est bourrée d’hormones. Elle psychote, elle s’anime, elle fait son nid et souhaite aussi elle veut marier Cookie. Cook… Cette femme est une sainte car elle va s’acoquiner maintenant avec deux Davidson ! Elle gère à mort. Quant à Reyes, maintenir sa femme sans caféine pendant des mois. Waouw

 

Mais en dehors de toutes ces petites choses savoureuses, car Darynda Jones va vous en donner des citations de Tshirt, en étiquettes de voiture et autres joyeusetés, il y a aussi de ces révélations de folie ! En effet, on sait enfin qui est ce Monsieur Wong, personnage flottant depuis le début. On découvre aussi quelques rôles sympatoches d’espion fantômes du père de Charley. On va aussi résoudre enfin le problème de la belle-mère.

 

Bref, Comment vous faire une longue chronique sans vous raconter l’histoire ? C’est impossible bien évidemment. Vous aurez ici de toutes manières un tome bourré d’action, un tome aussi bourré d’humour. L’auteure sait ce qu’elle fait, elle maîtrise les longues sagas et ne vous accorde donc aucun moment de répit. Vous ne verrez rien passer et vous ne vous demanderez qu’une chose à chaque fois : à quand la suite ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :