Les Salauds gentilshommes, tome 3 : La République des voleurs de Scott Lynch

Auteur : Scott Lynch

Saga : Les Salauds Gentilhommes

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Bragelonne

Obtenu le 9 Décembre 2016

Lu le 3 Octobre 2017

Dans le cadre de : On poursuit ses sagas

 

En un mot

  • Excellent, tout simplement
  • Une machine à intrigue qui ne faiblit pas
  • J’ai encore passé une nuit blanche
  • Vivement la suite

scott-lynchRésumé :Après le plus grand casse de leur carrière, Locke et son inséparable complice, Jean, ont réussi à s’échapper. Mais Locke ne s’en est pas tiré indemne : empoisonné, il est mourant. Aucun alchimiste n’est en mesure de l’aider. Alors que le moment fatidique approche, une mystérieuse Mage Esclave lui propose un marché qui le sauvera ou mettra un terme à ses souffrances. Locke hésite, jusqu’à ce que la mage mentionne le nom d’une femme qu’il a connue par le passé. L’amour de sa vie. Sa rivale en matière d’habileté et d’intelligence. Et, s’il accepte cette mission, son plus dangereux adversaire.

À l’approche des élections de la cité des mages, les différentes factions recrutent leurs stratèges. Locke doit faire un choix : affronter ou séduire celle qu’il n’a jamais pu oublier. Leurs vies dépendent peut-être de sa décision…

 

 

Des origines du cœur de Locke Lamora

 

Voici un des héros les plus énigmatiques au monde : Locke Lamora ! Un gamin sans mémoire devenu chef des voleurs sous la Compagnie des Salauds Gentilshommes. Il est aussi prêtre du culte des voleurs. A chaque tome, il nous monte un coup du tonner qui nous bluffe à chaque fois. Et ce sera le cas ici aussi mais comment en est-il arrivé là ?

 

Dans une histoire parallèle, sous forme de flashbacks, nous aurons enfin accès à sa formation de Salaud et aussi au montage de son premier coup. On verra la formation de son groupe mais aussi les débuts de son amitié avec Jean

 

Enfin, nous parlerons d’elle, cette femme énigmatique qui est là depuis son enfance. Si Locke est le roi des voleurs, elle en est la reine. C’est son premier et son grand amour, sa formatrice, son amie, son compagnon mais aussi sa plus grande rivale.

 

 

 

Des origines du nom de Locke Lamora

 

Au cours des premiers tomes, on apprend joyeusement que Locke Lamora n’est pas son vrai nom. Que seul Jean le connaîtrait. Que les mages esclaves font intrigues sur intrigues pour le découvrir. Que Locke n’a aucun souvenir de sa petite enfance. Et surtout, grosse information de la fin du second tome, qu’il va mourir empoisonné.

 

De comment il va s’en sortir et comment il va déjouer encore les tours des mages-esclaves, et aussi comment il retrouvera l’amour de sa vie : on a tout un tome devant nous. Ainsi que des nouvelles hypothèses sur l’identité de Locke. Admirez la maîtrise de l’auteur car, sincèrement, je n’ai fait que suivre le train sur ce coup là, je n’ai rien pu anticiper.

 

En bref, un bon blockbuster de la fantasy dont on prend toujours plaisir à lire. C’est bourré de qualité et très efficace. J’attends avec grande impatience la traduction du prochain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :