Le Sang des 7 rois, livre 3 de Regis Goddyn

Auteur : Régis Goddyn

Saga : Le sang des 7 rois

Genre : Fantasy

Maison d’édition : L’Atalante

Nombre de pages : 404

Obtenu le 9 Mai 2017

Lu le 10 Octobre 2017

Dans le cadre de : On poursuit des sagas

 

En un mot :

  • De belles évolutions de personnages
  • Un rythme qui s’accélère
  • Et quelques résolutions d’intrigues

220px-rc3a9gis_goddynRésumé : Monte dans la vallée, celle que tu verras à ta droite en arrivant dans le septième royaume. Tu te trouveras dans un cul-de-sac. On peut escalader la falaise, elle ne mesure pas même trois cents pieds. Il y a des prises, mais en montant sur la gauche, après les grandes chutes d’eau. Puis, une fois dans la vallée suspendue, marche environs deux semaines en collant la montagne sur le flanc nord. Tu trouveras un passage. Il sera probablement bouché par les arbres et les ronces, ça dépend des moments, mais je sais qu’Odalrik se débrouillera pour te faire venir à lui… Si ce vieux chameau est bien luné.

 

Un tome qui se tourne résolument vers l’action

 

Le sang des 7 rois ! Voilà une saga coup de cœur mais tellement atypique. Je l’ai aimée dès le premier coup d’œil et c’est pour cela que je trouve dommage de ne pas avoir continué de suite. Il faut dire que Régis Goddyn fait fort : premier livre, première saga : il nous fait 7 tomes et à chaque fois avec des personnages complexes et une intrigue franchement pas mal.

 

Dans le premier tome, on tombe sur un soldat : Orville, qui enquête sur la disparition d’enfants au sang bleu. C’est apparemment sur ces gens au sang bleu que l’intrigue principale va tourner. On apprend dans le deuxième tome par exemple que si les individus au sang bleu ressemblent à des surhommes, il existe aussi des mages au sang rouge et qu’Orville serait l’un d’entre eux. On découvre aussi qu’il y a une bande de réfugiés guidés par Rosa qui fuient les sangs bleus.

 

Nous voici donc à ce tome ci, où nous suivrons cette traque et peut être même la fin de celle-ci et en même temps ce que mijoteraient pas mal de mages. Et bien sûr, parallèlement, nous suivrons Orville qui lui seul a pas mal d’aventures. L’intrigue a trouvé sa direction propre ce qui montre définitivement la maîtrise de l’auteur. Et c’est bien pour cela que tout s’emballe.

 

Orville reste notre énigme centrale

 

De soldat moyen, il passe à une espèce de roitelet sur une île paumée au premier tome. Au deuxième, on apprend comme un cheveux sur la soupe qu’il est mage. Dans ce troisième tome, j’ai envie de vous dire qu’on le cherche toujours. IL nous apparaît un peu comme un Robin des Bois. Il va attaquer des espèces de convois de personnes mises sous esclavagisme. Il libère les gens et favorise leur extraction, organisant ainsi une véritable résistance.

 

Recherché de partout, il va bousculer tout le monde et suivre un vieil Hermite pour suivre une formation de mage où, du coup, on passe à la formation d’un jedi. Et on apprend ainsi que sous ses allures rock n’ roll, il n’est pas si fort que cela mais super malin. D’où notre question : la puissance brute d’un mage va-t-elle être plus importante que son ingéniosité.

 

C’est sur cette question que nous laissera l’auteur, gardant le mystère sur l’un des personnages principaux. Cela nous présage un sacré tome 4 qui va bientôt être lu, je vous rassure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :