Les enfants de Ji, tome 2 : La veuve barbare de Pierre Grimbert

Auteur : Pierre Grimbert

Saga : Les enfants de Ji

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Octobre

Nombre de pages : 260

Obtenu le : 23 Juillet 2012

Lu le : 23 Juillet 2012

Dans le cadre de on poursuit les sagas

 

En un mot :

  • Une belle suite
  • Toujours le même schéma
  • Et une très belle écriture

 

220px-grimbertpierre20131Résumé : Sur les rivages de l’île oubliée, les héritiers s’apprêtent à suivre les traces de leurs ancêtres… Mais avant de ce lancer sur la piste de Celui-qui-Vainc, il leur faudra affronter leurs propres démons intérieurs. Et ceux-ci sont parfois tout aussi effroyables ! Quels sont les secrets de Nolan, de Niss, de Cael ? Comment Eryne reconnaît-elle des endroits qu’elle n’a jamais vus ? Chaque réponse, arrachée dans la douleur, entraîne de nouvelles questions toujours plus inquiétantes… A quel point le sort du monde est-il en jeu ? Les fugitifs n’ont pourtant guère le temps de méditer. Leurs ennemis s’organisent, se rapprochent, et n’ont plus peur de frapper au grand jour… Le moment est venu de former les camps qui se disputeront l’ultime victoire. Mais entre trahisons cruelles et alliances inattendues, à qui la nouvelle génération peut-elle vraiment faire confiance ?

 

Un titre trompeur ?

 

Le tome 2 est intitulé la Veuve Barbare, faisant référence à la mère de Keb. Mais nous commençons l’aventure avec les héritiers. Je sais bien que Pierre Grimbert est doué, donc je ne m’inquiète pas. Mais j’avoue avoir eu quelques pages de doute :p Le tome 2 relate bien entendu les aventures des Héritiers mais jusqu’à leur rencontre avec la Veuve Barbare. (C’était donc cela) et il s’en passe des choses avant de rencontrer l’ancienne ennemie de leur parent.
On peut aussi avoir du coup le portrait de cette femme. Dans un premier temps, on nous raconte pourquoi et comment elle a eu son fils, et au fil des pages, on devine l’amour qu’elle a pour lui et comment un lien fusionnel s’est  créé entre les deux. Par ce récit, on comprend petit à petit le comportement du barbare, pourquoi il prend tous ces risques, pourquoi il est aussi fidèle à sa mère

 

 

L’arrivée de Zuïa, un élément déclencheur.

 

L’arrivée d’un nouveau personnage apporte toujours quelque chose à une compagnie vous me direz. Sinon, on ne l’importerait pas. Zuïa n’échappe pas à la règle. Elle devait servir de réceptacle pour un démon (qu’elle croyait déesse). Et se rebelle contre sa maîtresse (je ne vous le dirai pas pourquoi et puis c’est tout. Lisez !) Cette jeune fille solitaire par nécessité de la vie va pouvoir apporter des connaissances au sein du groupe. En effet, elle s’y connait mieux que personne en assassinat et en démon. Cela permettra d’obtenir certaines révélations auprès des Héritiers.

 

L’apport de ce nouveau personnage nous permet de voir émerger de nouvelles réactions au sein du groupe. De la jalousie, de l’attirance, de la méfiance, de l’accueil… C’est tout un art de s’intégrer à un groupe, surtout lorsque c’est au départ par nécessité. Vous verrez si Zuïa y arrive, quelle sera son degré d’allégeance et de fidélité et surtout vous devinerez son rôle à venir dans la quête des Enfants de Ji.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :