L’Epouvanteur, tome 9 : Grimalkin et l’Epouvanteur de Joseph Delaney

Auteur : Joseph Delaney

Saga : L’Epouvanteur

Genre : Fantasy, jeunesse

Maison d’édition : Bayard

Nombre de pages : 315

Obtenu le 30 Janvier 2013

Lu le : 17 Octobre 2017

Dans le cadre de il faut poursuivre ses sagas

 

En un mot

  • Le titre anglais révèle plus le livre que le titre français.
  • Les sentiments de Grimalkin
  • Un tome à toute vitesse.

avt_joseph-delaney_6377Résumé : Tandis que Tom, Alice et l’Epouvanteur retournent à Chipenden, John Gregory compte rebâtir sa maison, brûlée par les envahisseurs qui ont ravagé le Comté, Grimalkin s’efforce de rejoindre la tour Malkin, pour y cacher la tête du Malin (que Tom a tranchée en Irlande). C’est dans cette tour que les soeurs de la mère de Tom, deux sorcières lamias, gardent de précieuses malles. Car ces dernières renferment des secrets qui permettraient à Tom de vaincre le Malin. Seulement, un groupe de sorcières, alliées du diable, pourchassent Grimalkin : elles veulent à tout prix récupérer la tête. Elles sont accompagnées d’un mage redoutable et d’une terrible créature mi-humain mi-loup, conçue par magie noire. Au cours d’un affrontement, le monstre hybride blesse Grimalkin. Si la sorcière en réchappe, elle reste néanmoins affaiblie par le poison distillé dans son sang…Tom Ward, son maître John Gregory, et Alice peuvent-ils encore compter sur elle ?

 

Grimalkin, la sorcière increvable.

 

Je suis vraiment colère contre la traduction des titres. Ce n’est pas Grimalkin et l’Epouvanteur (car il ne fait rien dans ce tome, soyons clair) mais le titre est une proclamation : Je suis Grimalkin ! C’est comme une revendication de toute femme affrontant ses démons. C’est comme un cri devant tous les ennemis qui pourraient nous assaillir. C’est un appel à la force quand tout semble désespérant.

 

L’Epouvanteur est une saga atypique et nous laisse vraiment des personnages féminins extrêmement forts. J’étais déjà fortement intriguée par le personnage auparavant mais maintenant, j’ai envie de dire que je connais la femme et que je l’aime vraiment beaucoup.

 

Une course poursuite effrénée.

 

Grimalkin est en fuite car elle doit maintenir la tête du Malin le plus loin possible des méchants (pour faire simple). Et ces méchants lui envoient des guerriers bien costauds. C’est donc des pages qui défilent à toute vitesse car ni le personnage de Grimalkin, ni ses alliés n’ont aucune seconde de répit. Ainsi, les pages tournent de plus en plus vite car on se demande à chaque instant si on va s’en sortir à la fin de cette histoire.

 

Cependant, le fait de voyager un peu partout nous permet de faire le point dans l’intrigue, de voir où en sont les autres personnages mais aussi et enfin on se rend compte que le combat contre le Malin ne laissera personne indemne.

 

En bref, : Un tome qui relance bien la saga, donnant envie de s’y replonger pour retrouver les personnages principaux.

Un commentaire sur “L’Epouvanteur, tome 9 : Grimalkin et l’Epouvanteur de Joseph Delaney

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :