Les tambours de l’Automne

Auteur : Diana Gabaldon

Saga : Le cercle de Pierre

Numéro de tome : 4 / Intégrale 2

Genre : Histoire, Fantastique

Maison d’édition : Les Presses de la Cité

Nombre de pages : 900

Obtenu le 3 Mars 2014

Lu le 17 Novembre 2017

Dans le cadre de lire un peu d’automnal en Automne

 

 

En un mot :

  • Le plaisir de retrouver la saga
  • Et de découvrir des tas de choses
  • Sous un grand soupçon d’aventure.

1200px-diana_gabaldon_28201029Résumé : Claire et Jamie fuient l’oppression anglaise en gagnant le Nouveau Monde, où ils espèrent trouver la paix. Mais ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767.

La révolution américaine se prépare, et les deux amants sont une fois de plus happés par le tourbillon de l’histoire. Dans le futur, Brianna, leur fille, découvre dans des archives qu’un sort tragique guette ses parents. Elle décide de les rejoindre dans le passé afin de les sauver. Avant que les portes du temps ne se referment sur eux…

 

Claire et Jamie vont prendre un nouveau départ.

 

Notre couple infernal tente de mener une vie au calme. Malheureusement pour eux, et heureusement pour nous, les ennuis se sont invités dans leur bagage. Leur fortune de pierres précieuses envolée, ils échouent chez la tante de Jamie qui tente de les retenir pour s’en servir comme de pions ce qui n’est pas au goût de notre couple. Ils arrivent donc à obtenir un territoire près des Indiens et on va enfin découvrir une nouvelle aventure.

 

Comme le dirait ma copine Séverine, tu as eu des scènes sexe toutes les deux pages ? Et en prospectant autours de moi, je me suis rendue compte que pour beaucoup de personnes, le Cercle de Pierre n’est qu’un 50  shades historique. Parce qu’on a une histoire passionnelle entre un homme et une femme ? Sûrement mais il y a tellement plus dans cette saga que j’ai réussi à la reprendre 4 ans après l’avoir interrompue (par pur oublie, en plus). Mais ici, on a l’histoire d’un couple qui doute encore de lui-même après des années d’épreuve mais qui décide tout de même d’évoluer pour continuer ensemble.

 

 

Un bon résumé de la colonisation des Amériques par les Ecossais.

 

Après la Bataille de Culloden, bon nombre d’Ecossais ont été déportés dans les colonies ce qui a permis aux Anglais d’écarter le problème. Quant à ceux qui sont restés en Ecosse, ils sont pour la plupart ruinés ce qui veut dire qu’ils vont aussi, quand ils le peuvent, tenter de tout recommencer outre Atlantique. Jamie et Claire en sont là. On découvre ainsi les différentes plantations et comment obtenir un bout de terre pour tout recommencer.

 

Et en effet, ils partent de rien. Diana Gabaldon a fait un travail de recherche de malade. Entre comment construire une cabane, la cohabitation avec les Natifs, la faune et la flore, les différentes épidémies, comment relancer l’artisanat et l’agriculture, l’esclavagisme, les relations homme-femme, la contrebande, la politique, les relations anglo-écossaises mais celles aussi avec les Natifs, les lieux de culte et enfin les différentes médecines. Vous serez bombardés d’informations pendant 900 pages sur le quotidien de ces colons souvent courageux, parfois héroïques mais toujours humains.

 

En bref, on nous présage encore des retournements de folie. Mon seul couac (super léger en fait), c’est Brianna dont je ne vois pas encore la réelle utilité dans le récit. Mais j’attends de voir la suite pour me prononcer.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :