Galaxies Nouvelle Série numéro 34

Type : Magazine

Où le trouver : http://galaxies-sf.com/

Format du magazine : ebook ou papier (perso, le ebook est mon ami pour les magazines)

Fréquence : 6 numéros par an et vu la densité du magazine, on le comprend bien

Prix de ce numéro en pdf : 4.90

Thématique : La science fiction brésilienne et un hommage à Michel Jeury

Obtenu le 15 Novembre 2017

Lu le 23 Novembre 2017

Dans le cadre de découvrir d’autres magazines autre que le Bifrost

 

Des nouvelles picorées dans ce magazine

 

Je répare tout d’Yves Daniel Crouzet. Une nouvelle apocalyptique, étrange, déroutante et aussi très drôle. Une petite fille répare tout parce que c’est une cyborg. Elle ressuscite ses proches, tue des zombies et combat les méchants. Cela pourrait être un récit très dur à la Walking Dead mais c’est émouvant et drôle car elle est plus humaine que les autres. De quoi vous donner quelques pistes de réflexion.

 

Deathbook de Philippe Curval. Alors là… Waouw. Imaginez un Facebook pour que les morts puissent parler aux vivants. On connaîtrait les différents stades de la mort, réglerait les détails testamentaires, parlerait à d’anciens amis. Paradis ou enfer ? Evolution ? Personne ne peut répondre mais sûrement une certaine idée de l’immortalité.

 

Des pierres plein les poches de Vajra Chandrasekera. Une nouvelle très spéciale mêlant de la galaxie et des fantômes. Un mélange détonnant qui, sous la plume de l’auteur, en devient presque poétique. Pour sa première traduction en français, c’est plutôt pas mal.

 

Le Bazaar aux Merveilles d’Alastair Baffle. Le fameux bazar, ce genre de magasins où on trouve toujours une tonne de trésors incroyables. Ici, on trouve de la magie et on peut le trouver quand on en a besoin. Un joli conte, moins sordide que le Bazaar des Mauvais rêves de Stephen King

 

Contre un monde obscur de Patrice Lussian. Un excellent récit très sombre et épique à la fois. Avec le charme évident de l’écriture de l’auteur et une fin tout comme je les adore, de quoi rêver quelques soirées

 

 

Dossier : La Science-Fiction Brésilienne.

 

Vous saviez qu’il y’avait de la science-fiction brésilienne vous ? Parce que je ne m’en serai jamais doutée. Et pourtant, la langue portugaise est comprise de millions de personnes. Donc fatalement, il y en a. Et bien Galaxies nouvelles va vous donner une liste de livres traduits en français afin que vous puissiez approfondir ou découvrir le sujet. Et je n’en ai lu aucun… Alors ne paniquez pas, vous aurez tout de mêmes quelques nouvelles parues dans le magazine.

 

On observe ensuite les différentes caractéristiques de ce genre ainsi que ses multiples influences dans le temps. Apparemment, l’influence est plutôt anglaise jusqu’à la moitié du XX° siècle pour tourner ensuite vers du politique et enfin et surtout allez vers nos nouvelles influences mondiales (steampunk et cyberpunk pour les citer.) Que dire ? Ca c’est du dossier complet où on sent que si l’on retient tout, on en sortira très intelligent et surtout, surtout, prenez des notes pour lire les livres ensuite 😉

 

Nous poursuivons avec une interview de Jorge Luiz Calife par Jean Pierre Laigle. Jorge Luiz a par exemple beaucoup travaillé avec un certain Arthur C. Clarke. Je découvre un auteur qui donne une belle place à la femme et à la sensualité dans son œuvre, ce que le magazine nous montre en publiant sa nouvelle : La sirène de l’Espace. Pas de doute, cette littérature pourrait avoir son petit succès chez nous.

 

Comme la neige en mai de Roberto Schima : L’histoire d’un jeune garçon qui aime une femme qui elle décide de se cryogéniser pendant 16 ans pour qu’ils puissent s’aimer au même age. Elle est forcée d’attendre. Lui a changé. Que donnera le résultat ?

 

L’hommage à Michel Jeury

 

Michel Jeury est décédé le 9 Janvier 2015. C’est un auteur monstre de la SF et si vous suivez ce blog, vous avez déjà vu mes chroniques sur la saga des Colmateurs. J’ai encore en réserve Goer de la Terre , les Mondes furieux, les écumeurs du silence (on remerciera la Grosse Opé de Bragelonne pour nous faire découvrir ce genre de petites perles). Il faut savoir que j’adore les auteurs de SF old School et français (non je ne cible absolument pas). C’est réellement mon type de lecture plaid et tasse de thé. Ils sont directs, bien écrits, poétiques et ne prennent pas une ride. Galaxies nouvelles nous propose au travers de ses hommages de mieux connaître l’homme derrière l’écrivain. Et je dois dire que j’ai appris beaucoup en lisant ces témoignages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :