Pierre-Fendre

Auteur : Brice Tarvel et Melchior Ascaride

Genre : Fantasy

Maison d’édition Les moutons Electrique

Sortie le 24 Août 2017

Obtenu le 12 Septembre 2017

Lu le 25 Novembre 2017

Dans le cadre de tenter d’être à jour dans les sorties littéraires en fantasy

 

 

En un mot

  • Une théorie vraiment intéressante
  • Mais pas l’histoire
  • Du coup, un sentiment mitigé

 

epinal-2014-cRésumé : Un immense château… On n’y entre pas plus qu’on n’en sort. On y naît, on y vit, puis on y meurt. Un monde clos de murailles infranchissables, chapeauté d’un éteignoir de grisaille. Certains ont l’illusion d’un nid somme toute douillet, d’autres ragent d’habiter une prison. Dulvan et son ami Garicorne appartiennent à ces derniers. Sans savoir ce qu’est vraiment le Grand Dehors, ils aspirent à en percer les mystères et rêvent d’une existence tout autre. Mais, pour ce faire, il convient de faire tomber l’enceinte géante, c’est-à-dire se rendre dans la salle-territoire de l’éternel hiver afin d’arracher la Sommeilleuse à ses songes. Comme le racontent les vieux récits, l’énigmatique endormie est-elle cependant bien une déesse dont les errances oniriques ont fait que le château et tout son contenu soient devenus réalité ?

Parce qu’elle ne peut supporter l’idée de perdre son frère, Aurjance quittera son cher royaume du printemps pour se lancer à la poursuite du jeune homme. Quant à Murgoche, la peu recommandable sorcière, elle n’entendra pas se laisser flouer par deux foutriquets.

 

Un concept original

 

J’ai pris ce roman pour son idée de départ. Imaginez que vous vivez dans un château qui a la taille d’un pays. Ce château est divisé en quatre saisons ce qui rend ses régions plus ou moins agréables. Vous ne pouvez pas sortir donc vous ne pouvez pas voir le monde extérieur. Mais vous savez que pour savoir ce qu’il y a à l’extérieur, il faut détruire le château (au travers d’une quête, cela va de soi).

 

De quoi rendre fou un esprit libre. Allons nous aller contre le système au risque de tout détruire ou allons nous laisser notre liberté contre le bien commun ? C’est exactement ce que nous allons retrouver dans ce livre et je trouve le concept génial.

 

 

Malheureusement, je ne suis pas entrée dans l’intrigue.

 

Et pourtant, ce n’est pas un défaut d’écriture. La plume de l’auteur est franchement pas mal mais pour l’histoire cela m’est passé complètement au dessus. On a trois groupes de personnes : deux potes qui décident de péter le mur donc de se rendre à Pierre Fendre. Pourquoi cela leur prend tout d’un coup ? Je ne sais pas. Mais ils seront suivis par la sœur de l’un et sa copine. Pour les protéger. Elles trouvent l’idée un peu dingue alors pourquoi tout risquer ? Et enfin une sorcière qui veut les en empêcher (et ce qui en fait par ses motivations la plus raisonnable du groupe)

 

On visite le château. Ce qui est plutôt sympathique. Mais pour le reste, je n’ai pas accroché. Avec un sentiment d’énervement profond parce que l’histoire m’a filée entre les doigts. Mon conseil du coup ? Je ne vais pas vous dire que ce roman est mauvais parce que c’est faux. Par contre, j’ai loupé le coche donc sûrement que je ferai une relecture plus tard. Mon conseil est de le lire parce qu’en effet, je sens bien qu’il y a quelque chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :