L’Etreinte des flammes

Auteur : Patricia Briggs

Saga : Mercy Thompson

Numéro de tome : 9

Genre : Fantasy Urbaine

Maison d’édition : Milady

Nombre de pages : 380

Sortie : 21 Avril 2017

Obtenu le 21 Novembre 2017

Lu le : 23 Novembre 2017

Dans le cadre de  ma lecture commune avec Séverine

 

En un mot

  • Retrouver ma Coyote Girl
  • Approfondir la mythologie
  • Plus de conflits aussi

6a6a28e140e5Résumé : La tension entre les faes et les humains est à son comble. Lorsque la meute est amenée à affronter un troll déchaîné, la présence d’Aiden, enfant humain enlevé il y a des siècles par les faes, pourrait bien être la seule chose susceptible d’empêcher la guerre qui s’annonce.

Prêts à le protéger coûte que coûte, Mercy, Adam et la meute devront défier le Marrok, les humains et les faes. Mais qui les protégera de celui qui a reçu l’étreinte des flammes ?

 

La meute d’Adam montre encore une fois sa modernité.

 

Pour ceux qui ont un peu tâté du loup garou en littérature, il faut reconnaître que c’est pas un modèle de modernité. Ils sont sanguins, ils sont très macho, ils ont une hiérarchie assez rigide. Bref, si tu es un femme, tu t’écrases, si tu es considéré comme faible, tu meurs, si tu es contraire à l’avis de l’alpha, tu es exclu et si tu n’as pas l’esprit de groupe, tu deviens ou.

 

Dans la meute d’Adam, on se rend compte au fur et à mesure des tomes qu’ici la modernité est de mise. Les femmes compte dans la hiérarchie puisqu’on a une louve en second. On a aussi un loup homosexuel, un soumis, et on accueille volontiers les loups solitaires. Et on les sociabilise même s’ils sont handicapés. Enfin, on accueille la coyote, un animal démoniaque et des faes. La conséquence logique dans ce tome est double : la première est que la meute se pose en zone d’accueil pour tous mais aussi comme protection magique sur la ville. La seconde, c’est que Mercy aura donc un rôle de femme moderne en tant que femme d’alpha. Elle se fera son autorité et son rôle toute seule.

 

La meute d’Adam gagnera en force et en indépendance.

 

Outre le fait qu’il se passe des tonnes de trucs, on découvre une meute qui prend de l’importance en tant qu’élément de négociation et de défense des humains contre les faes. Au point que le Marrok, le chef national, afin d’éviter les critiques et les défis des autres meutes, les déclare indépendants. On pourrait penser à l’abandon, mais je ne le crois pas.

 

On arrive à un tournant dans la vie de la meute ce qui est assez incroyable quand on voit à quel tome on est. Il va y avoir un sacré boulot pour notre couple et je dois dire que j’ai hâte de voir les prochaines évolutions que l’auteure va nous réserver maintenant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :