Extinction

Auteur : R.A. Salvatore et Lisa Smedman

Saga : Les Royaumes oubliés : La Guerre de la Reine araignée

Numéro de tome : 4

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Milady

Nombre de pages : 384

Obtenu le 19 Octobre 2012

Lu le : 4 Décembre 2012

Dans le cadre de : On poursuit les sagas

 

En un mot :

  • Un tome qui renouvelle un peu.
  • Par contre, je maintiens que c’est plus une saga univers

maxresdefaultRésumé : Extinction est le quatrième roman d’une série épique en six parties. Son intrigue est tirée de l’imagination fertile de R.A. Salvatore et d’un groupe de six auteurs spécialement sélectionnés pour leur exaltante contribution au genre.

Tandis que Pharaun, Quenthel, Jeggred, Danifae et Valas cherchent le moyen de replonger dans le chaos infini des Abysses, Halisstra et Ryld découvrent un univers où la vie possède une véritable valeur et où aucun assassin ne rôde dans l’ombre. Dans leurs efforts pour survivre à ces nouvelles épreuves, ils risquent pourtant de perdre l’âme même de leur nature de drows. Et ce simple fait pourrait bien mener l’espèce tout entière au bord de l’extinction.

 

 

A la surprise générale, il y’a des histoires de trahisons

 

Je pense que le seul reproche que je pourrai faire à cette saga est la présence des drows. C’est simple, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et j’ai eu l’impression de passer mon temps à tenter d’imaginer le prochain revirement de veste des membres d’un même groupe. Surtout que, parfois, il font des trahisons de trahisons. Un franc rapport de confiance pourrait être un tantinet productif, ne croyez-vous pas ?

 

A part ce léger détail, je dois avouer que Lisa Smedman a bien tiré son épingle du jeu car sous sa vision de la guerre de la reine araignée, on découvre tout simplement les dessous des machinations. Les drows nous apparaissent plus humains, plus fragiles. On aimerait presque comprendre le pourquoi de tout ceci. Et on ressent aussi fortement les plus gros doutes quant à la survie de Lolth. Voire, on se dirait bien que ce ne sait pas si mal qu’elle disparaissent afin de faire évoluer son peuple vers d’autres horizons.

On découvre d’autres dieux prônant des valeurs plus intéressantes.

 

Deux de notre groupe principal atterrissent chez d’autres adeptes que Lolth. C’est une déesse qui apparemment met plus en valeur la chasse et c’est un peuple qui arrive à cohabiter plus ou moins pacifiquement avec le peuple du dessus. Ce qui déclenche forcément une autre quête qui est de trouver une épée capable de tuer Lolth et je dois dire qu’on les soutient parce que la Reine araignée…. Bref

 

En conclusion, c’est une saga qui se lit toujours aussi bien, mais non elle n’aura pas de coup de cœur. J’ai plutôt le sentiment qu’elle servira de toile de fond à la suite des aventures de Drizzt ou celles d’Enteri. D’où mon impatience. Mais je prends toutefois des notes afin que rien ne m’échappe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :