Rapprochement à gisement

Auteur : H. Paul Honsiger

Saga : De haut bord

Numéro de tome : 2

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : L’Atalante

Nombre de pages : 507

Sortie le 23 Juin 2017

Obtenu le 12 Septembre 2017

Lu le 4 Décembre 2017

Dans le cadre de poursuivre une chouette saga dans un vaisseau spatial

 

 

En un mot

  • Encore un excellent moment
  • Ce deuxième tome est bien dans la continuité
  • On ne s’ennuie pas une seule seconde

 

avt_h-paul-honsinger_6586Résumé : Sans le ralliement des autres nations de l’humanité dans les étoiles, la Terre est condamnée à disparaître sous les assauts de l’Hégémonie krag, trop puissante, trop peuplée. C’est pourquoi, à côté de l’effort de guerre, l’activité diplomatique est décisive. Ainsi Max Robichaux, commandant du destroyer Cumberland, doit-il accompagner le docteur Ibrahim Sahin à la rencontre des dirigeants du Royaume unifié de Rashid…

Encore faudrait-il que les Krags les laissent faire et que les traîtres soient neutralisés. Encore faudrait-il que l’incompétence de certains officiers de la Spatiale ne compromette pas les nouveaux espoirs d’alliance. Encore faudrait-il aussi que les Vaaachs, cette espèce brutale à la technologie supérieure, ne se mêlent pas d’intervenir inopportunément.

Et peut-être faudrait-il comprendre enfin ce qui nourrit la haine destructrice des Krags.

Faisant suite à Cœurs d’acier, voici le deuxième roman de la trilogie « De haut bord », dans la grande tradition des space operas militaires.

 

Le gros besoin de me poser avec l’équipage.

 

Quand je jette un coup d’œil sur mes précédentes lectures, une seule chose s’impose : que d’intrigues, de quêtes, d’histoire d’amour ou de trahisons. Ma pauvre cervelle avait besoin d’une pause et vite. J’ai donc embarqué en vitesse sur le Cumberland afin de passer un moment sympa avec Max et son équipage. Dès mon arrivée, j’ai évidemment demandé ce que cela signifiait que Rapprochement à gisement et ils se sont bien marré sur le vaisseau et le commandant m’a montré la manœuvre contre les Krags. J’ai vomi et j’ai compris : c’est quand deux vaisseaux se rapprochent et que c’est dangereux. Comme je n’avais plus un poil de sec, j’ai soufflé deux secondes et j’ai repris où j’en étais sur la vie sur le vaisseau.

 

Si vous lisez la saga de Haut bord, sachez le de suite. C’est du bon gros space opera et pense même que c’est la saga idéale pour débuter. Premier tome, on voyait comment Max Robichaud montrait que c’était un bon commandant capable de vous redresser un vaisseau. Ici, on nous apprend à être vous-même un bon commandant, de la formation des cadets à la bonne grosse stratégie militaire en passant par de la diplomatie musclée. Et même si vous assimilez pleins de données, je dois dire que pour moi, cela m’a apaisée cette bonne grosse ambiance militaire ainsi que les piques entre le commandant et son médecin de bord.

 

Où on apprend que Max Robichaux a un sacré esprit d’aventure.

 

On savait vaguement dans le premier tome que Max avait eu un traumatisme quand il était petit et qu’il gardait toujours un syndrome de stress post traumatique dans sa casquette même si cela n’affectait en rien son commandement. Ici, on sait ce qui s’est passé et on comprend deux choses : la première est que cet homme vit pour son équipage, qu’il sait qu’il ne sera pas à ce poste toute sa vie et qu’il apprend donc à ses hommes à vivre et à travailler efficacement sans lui. Et pour un lecteur, c’est du pain béni parce qu’on découvre toutes les ficelles du vaisseau. La seconde, c’est qui ne renonce jamais une fois sa décision prise.

 

Ce qui donne la partie aventurière du roman parce que dès qu’il y a la moindre difficulté, on sent toute la vague stratégique qui se met en branle. Bref, si vous aimez les aventures style Star Trek, lisez moi cela très vite. Je finirai bientôt cette petite saga avec, je l’espère, une bonne avancée dans l’annihilation des hommes rats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :