Un lever de ténèbres

Auteur : Robert Jordan

Saga : La roue du temps

Numéro d’intégrale  : 4

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 984

Obtenu le 5 Juillet 2017

Lu le 11 Décembre 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Séverine

 

En un mot :

  • C’était super dense
  • Je ne sais pas encore très bien où cela mène
  • Même si cela se débloque côté Perrin

robert-jordanRésumé : Forteresse réputée imprenable depuis des millénaires, la Pierre de Tear est tombée, conquise par Rand al’Thor et un groupe d’Aiels, ces terribles guerriers du désert qui se voilent le visage pour combattre.

Désormais en possession de l’épée mythique Callandor, Rand peut clamer à la face du monde qu’il est le Dragon Réincarné. Un grand pas en avant, certes, mais vers quelle destinée ? Censé sauver le monde, le jeune homme doit d’abord apprendre à maîtriser le saidin. Hélas, cette moitié masculine du Pouvoir de l’Unique est une arme à double tranchant. Car elle condamne à la folie et à la mort les hommes à qui elle offre la gloire et la puissance…

 

Où on voit l’émergence d’un héros

 

Quatrième volet de la saga, c’est partie ! Avec évidemment trois petits gars qui monopolisent notre attention. En ce moment, je dois dire que c’est Perrin qui détient ma préférence. Apprenti forgeron, il sympathise avec les Zingari pour devenir un homme loup. Quand il apprend que son village est en danger, il organise la résistance contre les Trollocs, épouse sa meuf et rabat le caquet aux capes blanches.

 

C’est un leader né et forge petit à petit la légende de Perrin aux Yeux Jaunes. Alors oui, il commet des bourdes mais il prend son rôle de protecteur au sérieux. C’est un petit gars qui en a et je serai très curieuse de voir quel rôle il prendra pour la suite de l’intrigue.

 

Quant aux deux autres…

 

Bon, là, c’est un peu plus délicat. Mat et Rand sont assez perturbés et têtes brûlées. Ils semblent constamment sur le fil du rasoir parce qu’ils manipulent des forces qui sont gigantesques. On les voit partir dans des cités interdites, traverser des portails, parler d’autres langues, manipuler le Pourvoir… Alors non, on ne s’ennuie pas avec eux mais on a tendance à croire qu’on ne peut pas leur faire confiance.

 

En bref, encore un tome où il se passe un million de choses. Par contre, si vous n’êtes pas en forme, ça pique un peu. J’ai soufflé quelques fois, j’avoue. Mais pas contre la qualité de ce roman, contre ma fatigue plutôt. Lire de la grosse fantasy qui tâche, il faut dire que cela se gagne. Rendez vous le moins prochain pour l’intégrale 5

 

Un commentaire sur “Un lever de ténèbres

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :