Des fleurs pour Algernon

Auteur : Daniel Keyes

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : J’ai lu

Nombre de pages : 252

Obtenu le : 11 Septembre 2012

Lu le : 11 Septembre 2012

Dans le cadre de découvrir un pillier de la SF

 

En un mot

  • Un livre bouleversant
  • Que j’utiliserai bien pour faire découvrir le genre

daniel_keyes_2Résumé : Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit employé dans une boulangerie. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d’Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d’un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l’état de bête…

 

Un classique !

 

Qui dit rentrée littéraire dit lecture d’un classique chez votre Koko Adorée. Cette année, j’ai donc pris Des Fleurs pour Algernon, livre qui me tentait depuis des années. Mais vous savez ce que c’est, on n’a jamais le temps, la Pile à Lire s’agrandit de jours en jours… Et l’on reporte ce genre de lecture à toujours plus tard ! Cette fois ci : pas d’excuses. J’avais pris une semaine de vacances donc j’ai eu le temps pour moi, pour Charlie et pour Algernon.

 

Oui, avec cette journée de lecture, j’ai eu le sentiment  de vivre avec ces deux personnages (un homme et une souris) grâce au format de comptes rendus qui a permis à cette histoire d’être très accessible, de paraître assez courte d’ailleurs et de se lire rapidement. Vous aurez donc les comptes rendus de Charlie, un homme dont la seule envie est d’être intelligent. On lui permet ceci grâce à une opération. Mais… Mais l’opération s’avère ne pas être définitive aussi nous assisterons horrifiés et tristes à la déchéance de l’intelligence de Charlie et d’Algernon.

 

Je vous conseille (comme tous les Classiques en général d’ailleurs, vous le remarquerez) de lire ce petit livre car il vous fera réfléchir mais aussi pleurer. Vous vous rendrez compte ce que c’est que de tout gagner, de tout perdre, d’aimer, d’oublier, d’exister. Un roman sur la vie, sur l’intelligence et sur l’Homme

 

 

Un livre sur la recherche d’amour.

 

C’est tout bêtement cela. On découvre petit à petit à travers les comptes rendus de Charlie pourquoi il a cette envie irrésistible de vouloir être intelligent, lui faisant perdre quasiment tout bon sens ! Il peine à vouloir lire et écrire au début. Et Ensuite, il peine avec les gens tout simplement. Car il ne comprend pas comment on peut se moquer de lui (une fois qu’il s’en rend compte bien sûr) mais que c’est aussi de ces moqueries qu’il a eu des gens qui l’aimaient. Car ces collègues qu’on se prend bientôt à détester le protègent et le respectent aussi. Ce sont des sentiments très compliqués, je vous laisserai les explorer vous-mêmes !

 

On voit aussi les différentes sortes d’amour qu’un homme peut éprouver selon ses âges bizarrement. L’âge mental de Charlie n’est que de 6 ans environs au début du roman. Et au milieu, je vous rappelle que c’est un véritable génie ! On voit son regard changer par rapport à une femme (son institutrice) qui va de l’amour admiratif innocent du début, à l’amour d’un homme, à l’amour cérébral… On voit aussi ce que cela cause à cette femme comme tourments.  Et cet homme cérébral va découvrir à chaque étape ce qu’il gagne et ce qu’il perd. Et c’est…. Profondément touchant !

 

 

Pour conclure, un véritable roman sur la nature humaine.

 

 

Que ce soit dans ses côtés bons ou mauvais, on y voit toutes les facettes de l’humain. Entre l’imbécile heureux, l’éclairé solitaire, le savant qui se prend pour Dieu, la femme exigeante, la femme aimante, la femme fantasque…

 

Vous aurez aussi la recherche de l’état adulte (le : je veux être grand des enfants) et la volonté de retourner à l’état de petit garçon, à l’innocence que l’on a étant petit. J’ai été triste pour Charlie mais en même temps heureuse car il a connu le bonheur. C’est compliqué mais c’est unique ! Vous avez ici un roman complet, littéralement.

 

En espérant vous avoir donné envie de le lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :