Première enquête

Auteur : Feldrik Rivat

Saga : La 25ème Heure

Numéro de tome : 1

Genre : Fantastique

Maison d’édition : L’homme sans nom

Nombre de pages : 400

Obtenu le : 19 Septembre 2017

Sorti le : 2 Septembre 2016

Lu le : 27 Décembre 2017

Dans le cadre de j’ai été happée par la couverture

 

En un mot :

  • Un roman que j’ai beaucoup aimé
  • Et qui allait bien avec la fin de l’année
  • Un Paris comme je l’aime

 

feldrik-rivat-c2aephilippe-bertheau-7110Résumé : Décembre 1888. Alors que le bon peuple de Paris s’interroge sur cette tour que l’impérieux Gustave Eiffel fait édifier à grand frais, d’étranges rumeurs circulent dans les faubourgs de la capitale : les morts parlent ! Interpellé par la presse à ce sujet, le préfet de police M. Henry Lozé tourne en ridicule « les plaisanteries de quelques coquins ». Ainsi parle-t-il devant le beau monde, sous les feux du parvis de l’Opéra Garnier. Mais, depuis l’ombre de ses cabinets, l’homme lance sur cette affaire les plus fins limiers de la République. Pendant ce temps, l’Académie de Sciences en appelle à ses éminents savants pour que la pensée rationnelle, une fois pour toutes, triomphe des ténèbres de l’obscurantisme

 

Un roman noir comme on les aime

 

La couverture de la 25ème Heure est magnifique et tient absolument toutes ses promesses. Nous suivons une jeune recrue des services de police qui a choisi comme mentor une légende : Lacassagne dit le Khan. Et pourquoi je vous dis roman noir comme je les aime ? Tout simplement parce qu’il reprend les codes des romans feuilletons du XIX° Siècle et croyez-moi, c’est tout ce que j’adore.

 

On a l’ambiance, un peu glauque, très sombre. On a une enquête très mystérieuse bien entendu. Et un héros qui a lui seul mériterait une série. En effet, on ne connait rien de ses origines : il ne mange pas, il ne dort pas, il ne voit personne et pique du sucre à tout le monde. Il parcourt Paris entièrement à pied. Si avec cela, au travers d’un jeune apprenti, on n’aboutit pas à quelque chose d’haletant, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

 

Un roman qui est un vrai page turner.

 

Quoi ? Pas de Longueur ? SI, un peu tout de même mais je ne les ai pas pris pour telles. Ces ralentissements que beaucoup prendront pour des longueurs, pour moi, ce sont des pauses bienvenues. Ce sont des instants que l’auteur met à profit pour nous immerger encore plus et je dois dire que pour moi, cela a fonctionné.

 

En bref, une enquête bien menée, une ambiance Paris XIX° qui promet tous les fantasmes, des pointes de surnaturel, des lieux totalement insolites, des personnages complets et mystérieux. Nous avons là tous les ingrédients du coup de cœur. Vous avez très vite de mes nouvelle pour la seconde enquête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :