L’arbre aux corbeaux

Auteur : Lemony Snickett

Saga : Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire

Numéro de tome : 7

Genre : Jeunesse

Maison d’édition : Nathan

Nombre de pages : 273

Obtenu le : 19 Octobre 2012

Lu le : 11 Mars 2013

Dans le cadre de poursuivre ses sagas

 

En un mot :

  • Où on découvre que l’auteur a eu des problèmes avec sa ville (sûrement)
  • Avec un peu plus d’action

lemony-snicket-16636400-1-402Résumé : Cher lecteur,rnJe mettrais ma main au feu que tu as pris ce livre par mégarde ; aussi, je t’en conjure, remets-le où tu l’as pris. Ce lugubre récit relatant le bref séjour des orphelins Baudelaire dans la sinistre ville de V.D.C., est truffé de détails détestables. Je me suis fait un devoir de coucher sur le papier la vie tourmentée des Orphelins Baudelaire, mais je comprendrais parfaitement, cher lecteur, que tu te fasses un devoir de lire quelque chose de plus léger.

Avec mes sentiments respectueux,

Lemony Snicket

 

A révélations, révélation et demi

 

L’auteur aime nous distiller les informations clés de l’histoire au compte goutte. Et sur six tomes, nous savons quelques petites choses sur les parents des Baudelaire, mais surtout sur leur mort, ce qui présage une intrigue hautement gigantesque. Nous en savons plus sur les orphelins Beauxdraps qui sont dans une situation analogue mais kidnappés. Nous avons aussi quelques mystères. Déjà, pourquoi les adultes n’écoutent jamais les enfants (et je peux vous dire que maintenant, je fais attention à ce que disent les miens)? Que veux dire VDC, la mystérieuse inscription inscrite dans le mystérieux carnet du petit Beaudrap qui n’arrive pas à le révéler aux Baudelaire tout aussi mystérieusement.

 

Je vous sens fébrile, comme si nous saurons tout dans ce tome-ci… Et bien non ! Les Orphelins enquêtent toujours et l’on se demande s’ils vont y arriver. Mais ils tombent sur une mauvaise piste. Nous en saurons donc certainement plus au prochain numéro. Lemony Snickett a la gentillesse de nous appâter et de s’impliquer car nous pouvons enfin deviner pourquoi il nous écrit au début de chaque tome et pourquoi on a toujours ce sentiment de récit propre. Désormais, nous avons le lien entre l’auteur et les Orphelins. Un petit pas pour une saga certes, mais un grand pas pour nos petits cœurs de lecteurs.  J’apprécie surtout ce rapprochement de l’auteur. Cela donne un petit côté véridique et touchant qui ne manquera pas de plaire aux plus jeunes.

 

 

Des avertissements de l’auteur pour nos enfants

 

Vous le savez et on ne s’en lasse pas, l’auteur donne matière à réflexion sur la vie de tous les jours. Alors, au programme ce tome-ci, nous avons :
Les règlements de la ville : je ne connais pas la vielle où habite Lemony Snickett, mais une chose est sûre, c’est qu’elle a dû bien l’embêter. Ici, nous avons une critique acerbe des règlements trop longs, trop compliqués et surtout qui empêchent trop de choses.
Ne pas se fier aux journaux : ils peuvent être truffés d’erreurs et ne reflètent qu’une opinion. Si vous voulez avoir la vôtre, cherchez les faits
Ecouter les accusés car ils peuvent être innocents. Un principe de base de la justice qu’il est nécessaire de rappeler à chaque fois.

On apprend aussi qu’il ne sert à rien d’avoir peur de l’autorité, il faut juste avoir du respect. La différence peut paraître minime mais elle est essentielle.

Pour conclure, les Orphelins vont décider d’enquêter seuls désormais, ce qui donnera je pense un second souffle à la saga. En me demandant quels malheurs ils pourront bien avoir, je vous dis au prochain tome ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :