La Fête féroce

Auteur : Lemony Snickett

Saga : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Numéro de tome : 9

Genre : Jeunesse

Nombre de pages : 297

Obtenu le 19 Octobre 2012

Lu le : 2 Avril 2013

Dans le cadre de : on poursuit les sagas

 

En un mot :

  • Ca sent la fin de service
  • On ne peut plus renouveler l’intrigue

lemony-snicket-16636400-1-402Résumé : Cher lecteur,
Je donnerais cher pour te recommander ce livre, mais l’honnêteté me l’interdit. L’épisode qu’il relate est non seulement féroce mais encore filandreux, cartilagineux et truffé de petits os. S’il t’est déjà arrivé de mastiquer une bouchée de viande encore et encore et encore sans parvenir à l’avaler, tu comprendras aisément ce que tu risques.
De peur de te mettre l’estomac à l’envers, mieux vaut donc t’abstenir d’une lecture bourrée d’ingrédients indigestes, du style oeil de verre, boule de cristal (en verre), voyante aux vues troublantes, grand huit aux wagonnets rouillés, planche de bois instable, fausse barbe qui gratte, foule en délire et lions à jeûn.
Hélas pour moi, j’ai voué ma vie à mon enquête sur les heurs et malheurs des orphelins Baudelaire – plus de malheurs que d’heurs, par malheur. Par bonheur pour toi, rien ne t’oblige à me suivre dans cette voie austère. Et, pour t’éviter de ruminer, je ne saurais trop te recommander de lire plutôt des histoires de gentils herbivores.
Avec mes sentiments respectueux,
Lemony Snicket

 

A escroc, escroc ennemi !

Cette fois ci, nos jeunes orphelins ont décidé d’attaquer le Comte Olaf plutôt que d’attendre son prochain méfait. Et ils décident de se déguiser à leur tour, de suivre les méthodes d’Olaf afin de le confondre ! C’est très intéressant de voir ce modus operanti car c’est la première fois que les Orphelins décident de devenir Boderline pour enfin être tranquilles et découvrir comment leurs parents ont été assassinés

Ainsi, ils se retrouvent dans l’éternelle quête du VDC, à se déguiser en monstres de foire pour divertir une fête foraine, souffrir mille dangers, comme d’habitude. Comme d’habitude, ils échoueront cette partie, mais on en découvrira un peu plus sur Olaf et sur l’organisation qui décide de tuer les Baudelaire. L’enquête devra donc se poursuivre

Une vision très extérieure sur la différence

Lemony Snickett traitera dans son tome de la différence physique. Quand on est différent physiquement, comment se voit on ? Comment les autres nous voient ? Qu’est ce qui est le plus important ? D’être différent ou de se sentir différent ? Ce sont des réflexions importantes qu’il permet de se poser à nos petits lecteurs et la manière dont c’est tourné est très intelligente.

A voir donc comment survivront nos petits orphelins. S’ils pourront continuer l’aventure et enfin triompher du méchant comte. On se rend tout de même compte (quel jeu de mot) qu’on approche des révélations. Et c’est super !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :