Résurrection

Auteurs : R.A. Salvatore et Paul S. Kemp

Saga : La guerre de la Reine araignée

Numéro de tome : 6

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Milady

Nombre de pages : 384

Obtenu le 19 Octobre 2012

Lu le 5 Janvier 2012

Dans le cadre de : Finir une vieille saga

 

 

En un mot :

  • Et j’ai terminé la saga.
  • Un bon bilan pour elle
  • Mais heureusement qu’elle est terminée.

 

maxresdefaultRésumé : Résurrection est le sixième roman d’une série épique en six parties. Son intrigue est tirée de l’imagination fertile de R.A. Salvatore et d’un groupe de six auteurs spécialement sélectionnés pour leur exaltante contribution au genre. Quenthel et Danifae s’affrontent sans relâche pour devenir le saint réceptacle de l’essence divine de Lolth. Elles se lancent alors à la recherche de la Reine Araignée dans les profondeurs mêmes de son domaine infernal.

Animée par un tout autre dessein, Halisstra entre dans les Fosses démoniaques. Armée d’une épée qui peut, selon elle, venir à bout de la Reine elle-même, elle devra trouver la déesse tutélaire des drows avant que celle-ci achève sa mystérieuse résurrection. La guerre de la Reine Araignée s’achève.

 

Lancer de cotillons : J’ai terminé une saga !

 

Et oui, depuis le temps qu’elle trainait dans ma PAL celle-là, elle méritait son petit évènement. La Guerre de la Reine Araignée, c’est fini ! On sait ce qu’est devenu Lolth, on sait comment elle va perdurer et on sait que la capitale Drow ne bougera pas d’un poil. Les drows se trahiront encore entre eux et n’évolueront pas d’un pouce.

 

Je sais ce que vous allez me dire : on dirait que je n’ai pas apprécié l’aventure. Mais si. Et même si les drows ont été magnifiquement développés par R.A. Salvatore, et que l’exercice de style qui consiste à prendre un auteur par roman est vraiment sympa, il faut savoir que six tomes en vase clos, c’est bien assez.

 

Des perspectives d’avenir intéressantes ?

 

Alors tenir la Guerre de la Reine Araignée avec une seule plume, je ne pense pas que cela aurait été possible mais il est indéniable que l’écriture même de R.A. Salvatore me manque. Et surtout, le monde de la surface me manque. Il me tarde de retrouver Drizzt et ses compagnons.

 

En bref, une saga toile de fond fort sympathique avec des personnages très recherchés et une intrigue bien complexe comme je les aime. Cela dit, un tome de plus aurait été de trop. Je vous retrouverai donc dans le même univers mais sous une toute autre saga le mois prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :