Divergent

Auteur : Veronica Roth

Saga : Divergent

Numéro de tome : 1

Genre : Science Fiction, Jeunesse

Maison d’édition : Editions Nathan

Nombre de pages : 451

Obtenu le 30 Octobre 2012

Lu le 30 Octobre 2012

Dans le cadre de : Découvrir une saga à la mode

 

En un mot :

  • C’était vraiment pas mal
  • Mais il y en a trop de sorti à ce moment là
  • Ce qui fait que cela m’a légèrement gâchée la fin

181618-004-41ae07caRésumé : Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

 

Tous les ingrédients d’une bonne dystopie Young adult sont là.

 

Divergent ne vous révolutionnera en rien la vie. Il y a un peu de Hunger Games si on y regarde bien. Un nouvel ordre gouvernemental. Cette fois ci, les gens ne sont pas séparés en fonction des ressources de leur région mais de leur nature. Il va y avoir un rebelle pour contrecarrer tout le bazars. Et voilà quoi. C’est un schéma qui fonctionne très bien, mine de rien, et qui apporte de très bons moments de lecture. Véronica Roth a eu la bonne idée de mettre la romance en second plan, et d’accentuer l’intrigue entre niveau familial et politique.  Comme je vous le disais, une bonne dystopie s’annonce.

 

Mais parlons un peu de l’univers. Est-il une copie ou est-il innovant ? Ni l’un ni l’autre, il reprend un peu 1984 et Equilibrium dans le sens où l’on met la personnalité, la famille au second plan. Les gens sont admis dans une faction selon leurs aptitudes grâce à un test. S’ils doivent quitter leur faction d’origine, ils ne revoient plus leur famille. Et leur faction passe avant leur famille.  Mais avant d’être totalement acceptés, ils devront passer des épreuves pour montrer qu’ils sont vraiment aptes sinon ils deviennent des sans factions et vivront dans la misère toute leur vie. (en gros).  Hunger Games, 1984, Bienvenue à Gattaca, Utopia et autres, ce sont des styles que j’aime beaucoup donc ce fut très confiante et très curieuse que j’ai entamé la série.

 

 

L’ingrédient secret, un zeste de personnalité qui liera le tout.

 

Les personnages sont gris. Ils sont tout en nuance. Et pleins de secrets.

 

Tout d’abord, il y a Béatrice. C’est une  Altruiste de naissance. Mais on sent dès le début qu’elle n’est pas que cela. Car elle a de petites notions d’égoïsme, de bravoure, de pleins de choses, ce qui fait qu’on apprend qu’elle est divergente. On ne comprend pas très bien pourquoi mais on comprend que c’est dangereux (je vous rassure, le but du tome 1 est aussi de nous expliquer en quoi c’est dangereux pour cette nouvelle société mais je ne vais pas vous gâcher la lecture.

 

Au départ, je me suis dit que sa famille semblerait un peu fade. Mais pas du tout du tout. Tout au long du livre, on découvrira de belles surprises à propos d’elle. Et c’est aussi le principal point positif de ce livre à mon sens car on découvre du coup un univers beaucoup plus riche qu’on ne le croit au début.

 

Ensuite, il y a les autres. Et je ne vous les décrirai pas sinon… Et bien je risque de vous spoiler. Mais juste pour vous dire que les compagnons de Béatrice ne sont pas caricaturaux, à part bien entendu quelques tendances significatives que l’on retrouve dans la nouvelle faction de Béatrice.

 

En bref : un premier tome qui pose de très bonne bases à cette saga. On découvrira pas mal d’enjeux entre les factions, on en suivra particulièrement trois : les Altruistes, les Audacieux et les Erudits. J’espère qu’on découvrira les deux autres factions afin d’avoir tout cet ensemble et de découvrir tous les aboutissants de cette saga. Oui, j’ai eu un coup de cœur Young Adult. Et cela faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :