Lestat le Vampire

Auteur : Anne Rice

Saga : Chroniques des vampires

Genre : Fantastique

Numéro de tome : 2

Maison d’édition : Pocket

Nombre de pages : 731

Obtenu : je sais plus

Lu tout autant de fois que le premier

Dans le cadre de : ma saga coup de coeur

 

En un mot :

  • Un de mes personnages préférés
  • Dans une de mes sagas préférés
  • Ecrit par une femme que je respecte beaucoup

anne-rice-hi-resRésumé : Un vampire libertin et impie qui ne croit ni à Dieu ni au diable ? Lestat de Lioncourt, benjamin d’une famille de hobereaux auvergnats minés, a été vampirisé dans sa vingtième année par un démon.
Deux siècles plus tard, en Californie, attiré des profondeurs de la terre par le climat dionysiaque qui règne dans le monde, il lance un défi aux puissances des ténèbres en jouant une musique à réveiller les morts… Avec Lestat le vampire, Anne Rice a créé une créature unique et a révolutionné la littérature fantastique. Du San Francisco d’aujourd’hui à la Bretagne druidique en passant par la Venise du XVe siècle et le Paris prérévolutionnaire, un roman admirable et vertigineux, au c?ur d’un univers fascinant de sensualité et d’angoisse, peuplé d’êtres mi-anges mi-démons qui nous ressemblent comme des frères…

 

Lestat de Lioncourt : le vampire nouveau est né.

 

 

Anne Rice nous avait introduit ses nouveaux codes vampiriques avec Entretien avec un vampire. Avec Lestat, elle va nous créer son nouvel héros pour continuer sa fabuleuse chronique des vampires. Il faut dire qu’elle a pris son temps, mais je vous le dis et je vous le répète : cela été nécessaire tellement il se passe des choses dans cette saga.

Et donc que dire de Lestat de Lioncourt ? C’est une force qui va ! Un diable de personnage qui vous fera passer par toutes les émotions mais qui, pour son époque, reste quelqu’un de résolument moderne. Ce genre de personne rue dans les brancards et ne vit qu’en fonction de lui-même, en dehors des codes de la société. Etttttttt Oui ! Vous voilà avec la première caractéristique du vampire moderne d’Anne Rice. On y voit plusieurs groupes vampiriques dans ce tome, régis tous par des règles, des tabous, des interdits qui ne servent à rien, qui n’ont aucun sens. Lestat arrive dans un esprit totalement innocent car il remet toujours en question les règles qu’on lui édicte (que ce soit dans son vivant que dans sa vie après la mort soit dit en passant).

 

Mais il n’y a pas que cela. Lestat est aussi un personnage très seul qui reste incompris. Et surtout par les personnes qu’il aime le plus : Gabrielle, sa mère, Nicolas son premier amour, Louis, son amour de sa vie (on peut le dire comme cela vu que sa relation avec lui avant et après rupture reste extrêmement forte). Lestat aime tellement les humains qui les accompagne qu’il ne peut souffrir de les voir mourir. Aussi, on peut dire qu’il refuse la mort (pour un vampire, c’est plutôt ballot). Par conclusion, le vampire moderne est aussi une entité qui aime la vie. Et en la prenant, à sa manière de prédateur, il la respecte.

 

Je vous le disais aussi lors du tome 1 : Lestat est un soleil à lui tout seul. Et bien, nous nous en rendons compte réellement dans ce tome. Cet homme a l’art d’attirer les gens et les vampires à lui. Il a une aura très particulière qui souligne autant ses qualités que ses défauts. Et c’est en cela que je vous dirai que c’est la dernière caractéristique de Lestat et du vampire moderne : il n’est ni bon, ni mauvais. Il incarne et va jusqu’au bout de sa différence.

 

 

Lestat le vampire, une réponse directe à Louis…

 

En effet, dans l’histoire,  on apprend que Lestat, après son réveil, lit le roman Entretien avec un Vampire (déjà, j’adore ce clin d’œil). Ainsi, il se rend compte de ce qu’il n’a pas été dans sa relation avec Louis et tente, en nous racontant son histoire, de nous faire comprendre à ce qu’il l’a amené à son cher et tendre mais aussi ce qui l’a rendu comme cela. On a l’impression que ce tome est une tentative de réconciliation, une manière de s’expliquer sur ses erreurs. Tout ce qu’il n’a pas pu dire à son ancien compagnon, il tente de l’écrire, en espérant le ramener à lui ou, du moins, à ne pas couper les ponts, à ne garder aucune amertume.

 

Profondément humain, n’est-ce pas? C’est en cela que j’aime beaucoup cette saga mais aussi ce tome en particulier (non je n’ai rien dit mais vous savez ce que je pense). Lestat est entouré de secrets et brave cet ultime interdit pour ne pas perdre Louis. Il les révèle au grand jour. Aussi, nous en saurons plus sur les Anciens, pourquoi ils se terrent, qui sont les touts premiers, quelles sont les communautés de vampire… On en saura plus aussi sur ce que les vampires peuvent faire ou pas. Mais aussi sur leurs différents pouvoirs, leurs mode de vie…

 

 

En conclusion, un tome à ne pas rater (quelle que soit son édition) qui restera mon coup de cœur de ces quinze dernières années. Je vous remercie d’ailleurs tous de me suivre car je ne l’aurai peut être pas relu de suite pour vous en faire la chronique. Ne l’oubliez jamais : si j’ai envie de partager mes livres, c’est aussi et surtout grâce à vous tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :