Farlander

Auteur : Col Buchanan

Saga : Le Cœur du monde

Numéro de tome : 1

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 478

Obtenu le 19 Octobre 2012

Lu le : 29 Janvier 2018

Dans le cadre de dépoussiérer ma vieille PAL

 

En un mot :

  • J’aurai dû le lire plus tôt.
  • Une entrée de saga un peu différente
  • De la Fantasy épique et assassine.

 

col-buchanan-author-picRésumé : Ash est un farlander, un « homme du lointain » venu d’une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d’assassins d’élite, les Rõshun, qui fournissent une protection fondée sur la vendetta: qui menacerait la vie de leurs clients deviendrait leur cible. Nul ne s’y risque, car nul n’échappe aux Rõshun.

Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu de prendre un apprenti qui lui succèdera. Il choisi Nico, un gamin de la cité de Bar-Khos, assiégée depuis dis ans, dernière à résister à un empire d’une atroce cruauté. Affamé, désespéré, Nico n’a pas de meilleur choix que de suivre le vieil homme au monastère des Rõshun où il apprendra le meurtre, mais aussi l’amitié et l’amour…

Le jour où l’héritier de l’Empire égorge délibérément une jeune fille portant le sceau des Rõshun, l’ordre exige d’assassiner l’homme le mieux protégé du monde.

Les Rõshun échouent l’un après l’autre. Ash se propose, il n’a plus rien à perdre. Le jeune Nico l’accompagne.

 

Du roman classique de fantasy

 

Lorsque j’avais acquis Farlander, premeir du nom, en 2012, c’était marque que c’était la révélation de l’année chez Bragelonne donc je pensais que cela voulait dire que j’allais sortir de mes sentiers battus. Il est vrai qu’en 2012, pour moi, la Fantasy, c’était Bragelonne. Je ne connaissais ni la VO, ni les indés de l’imaginaire…. Une touriste de l’imaginaire bien loin de mes côtés Indiana Jones de maintenant. Forcément, c’est maintenant que je me décide à le lire. Donc oui, Farlander est un bon livre mais de là à me surprendre…

 

Pourquoi c’est un livre classique ? L’environnement, la mythologie, le petit côté quête initiatique avec l’apprentissage de Nico. Effectivement, en 2012, j’aurai été surprise de quelques petites touches steampunk. Et puis, il y a autre chose que de la chevalerie occidentale. Mais maintenant, c’est avec un horizon élargi que j’examine ce livre et c’est donc plus mature que je vous dit que c’est plutôt classique comme construction de récit.

 

 

Un apprentissage un peu survolé pour une introduction de saga.

 

L’auteur a pris le parti de commencer sa saga avec le point de vue d’un personnage secondaire et non comme on le sous entend par le héros du livre. Ce n’est pas le jeune fou qui est le héros mais bien ce maître vieillissant, mourant, qui va effectuer la dernière mission de sa vie pour son ordre. On peut le déceler notamment avec le passage un peu express de l’apprentissage de Nico.

 

En bref, une bonne introduction de saga sur un ordre d’assassins. Et puisque nous sommes sur la fin de vie de notre héros, nous avons un certain recul sur cette histoire, voire une certaine nostalgie dans le récit. A voir ce que cela va donner dans le deuxième tome après la révélation de fin de livre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :