L’étrange affaire de Spring Heeled Jack

Auteur : Mark Hodder

Saga : Burton and Swinburne

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 504

Obtenu le 27 Juin 2016

Lu le : 31 Janvier 2018

Dans le cadre de lire ce que j’ai acheté pendant la Grosse Opé

 

En un mot :

  • Un coup de cœur !
  • Le premier depuis longtemps en plus
  • Je veux la suite !

maxresdefaultRésumé :  Londres,1861

Sir Richard Francis Burton

Un grand explorateur et un érudit de talent. Sa réputation a été salie et sa carrière ruinée. Il est dans de sales draps.

Algernon Charles Swinburne

Un jeune poète prometteur et avide de sensations fortes, disciple du marquis de Sade. Le cognac causera sa perte. C’est le cadet de ses soucis.

Les deux hommes sont au cœur d’un empire déchiré par les conflits. D’extraordinaires machines envahissent un monde soumis à des lois des plus répressives. Tandis que certains défendent une société fondée sur le génie créateur, d’autres repoussent les limites de la conscience en ayant recours aux drogues, à la magie et à l’anarchie.

Lorsque des loups-garous terrorisent l’East End londonien et que des jeunes filles deviennent la proie d’une effroyable créature nommée Spring Heeled Jack, le duo n’a plus d’autre choix que d’agir. Au plus vite.

Tous deux se trouvent confrontés à l’un des événements les plus décisifs de cette époque. Mais la pire de leurs découvertes pourrait bien provoquer la fin du monde tel qu’ils le connaissent…

 

Je m’attendais à du Sherlock Holmes ou du Jules vernes ou un peu des deux.

 

L’avantage de prendre une édition du Cuivre, c’est qu’on sait où on va : dans le steampunk. J’ai vu qu’il y ‘avait un prix littéraire dessus ce qui est tout de même un gage que l’écriture est pas trop mal. Et puis il y’avait la Grosse Opé donc un gage d’engagement financier minime. J’en étais à m’attendre à une enquête dans un Londres fantasmé comme décors. Point barre !

 

Et bien Mark Hodder a eu le privilège de me retourner comme une petite chaussette. Parce que non content de nous avoir montré un univers steampunk, il t’explique pourquoi ce monde l) est comme ça, comme il fonctionne et en prime il te pose une enquête vraiment prenante, digne d’une recherche de Jack L’Eventreur. Ainsi, j’ai eu l’impression de vraiment découvrir un nouvel univers, une espèce de dédoublement du nôtre

 

 

Burton et Swinburne, un duo vraiment sympathique.

 

On a d’un côté un aventurier un peu aigri qui se retrouve embauché par la royauté britannique pour résoudre une série de meurtre. Il embarque Swinburne avec lui parce que son compagnon déprime et donc fait des bêtises. On découvre les dessous de Londres comme on aime avec les crieurs de journaux, mais aussi les lévriers-facteurs et les perroquets qui donnent des messages en insultant copieusement les destinataires.

 

Quant à l’enquête en elle-même, l’auteur nous met des fausses pistes partout pour nous permettre de nous perdre allégrement dans le récit. On en  profite pour lui faire confiance et pour s’appuyer sur nos personnages principaux. Et je dois dire que cette ambiance Londonnienne avec le Fog, les particularités de ce monde-ci, l’enquête et l’écriture, j’ai passé un très bon moment avec ces deux petits gars, au point que je me suis procurée leur deuxième enquête.

Un commentaire sur “L’étrange affaire de Spring Heeled Jack

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :